Dernières chroniques

 
https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/05/une-place-pour-lespoir-virginie-coedelo.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/05/another-story-of-bad-boys-mathilde-aloha.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/05/before-i-fall-lauren-oliver.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/04/inhumanitas-marie-beatrice-ledent.html Résultat de recherche d'images pour "everything everything nicola yoon" 
 

vendredi 23 juin 2017

Opale [Lux #3] - Jennifer L. Armentrout




Lux, tome 3: Opale
de Jennifer L. Armentrout,
traduit de l'anglais par
et paru aux éditions J'ai lu
le 21 septembre 2016
au prix de 13,90
Ma note livraddict: 20/20
 
 
 
 


QUATRIÈME DE COUVERTURE
Si elle a été sauvée in extremis par les pouvoirs de Daemon, Katy n’est désormais plus tout à fait la même. Et il lui faudra du temps pour apprivoiser sa nouvelle nature. Néanmoins, la communauté des Luxens a des problèmes plus urgents à régler dans l’immédiat : un deuil qui fait dissension, le retour inattendu de Dawson, et la recherche d’un plan visant à tromper la surveillance de la Défense. Par ailleurs, une menace bien pire que la présence des Arums semble peser sur eux : « le Dédale ». Si cette organisation découvre ce dont Daemon et Katy sont capables, ils sont perdus…
 
 
 
MON AVIS
Attention, cette chronique concerne une suite de série, des spoilers sont donc présents !
Retrouvez ma chronique du premier tome, et du deuxième.
 
Plus d'un an après la sortie du deuxième tome, nous avons enfin eu droit au troisième. Je me suis empressée de me rendre en librairie, beaucoup trop contente de pouvoir enfin retrouver mes chouchous et découvrir la suite de leur histoire !
Pourtant depuis, je n'ai jamais pris le temps d'écrire cette chronique. Mais aujourd'hui, alors que le cinquième et dernier tome est sorti et que je l'ai dévoré, il me faut rattraper mon retard !
 
Quelques heures après l'avoir ouvert pour la première fois, je le refermais le cœur au bord des lèvres, la tête chamboulée et plus qu'impatiente de lire la suite. Heureusement pour nous, le tome suivant est paru 2 mois plus tard !
 
Encore une fois, on est rapidement embarqué avec les personnages (quelques lignes suffisent). Et quel plaisir de les retrouver à chaque fois !
Dans ce tome, Katy s'affirme encore davantage. Malgré la situation dans laquelle elle se trouve, notre protagoniste fait preuve d'une maturité et d'une force remarquable. Elle n'est pas l'héroïne parfaite, mais elle avance, grandit de ses erreurs et ne se lamente pas sur son sort. Et j'ai adoré la voir évoluer de cette façon, se remettre en question sans pour autant faillir.  Cela ne la rend que plus réelle et appréciable.
Face à elle, nous retrouvons le magnifique et merveilleux petit - énorme - extraterrestre. Au fil des tomes, on en apprend davantage sur Daemon, il se livre et devient de plus en plus parfait à nos yeux. Aussi parfait que son ego surdimensionné le prétend. Un ego qui l'accompagne toujours et qui permet de détendre l'atmosphère. Même si elles sont moins explosives que dans les tomes précédents, on a encore droit à leurs joutes verbales qui tirent de larges sourires. C'est un régal de les voir se chamailler  avec autant d'énergie tout étant des plus mignons. Ils sont tellement craquants que j'ai eu un sourire béat lors de chacun de leurs échanges. Quel plaisir de voir leur couple s'affirmer et s'intensifier.
Les autres personnages sont tout aussi surprenants et plus ou moins agréables. Tant Dee, davantage présente, qui évolue complètement et entretient désormais une relation très houleuse avec Katy. Que Dawson, que l'on découvre dans ce tome. Qu'Ash, Andrew... ou encore ceux moins proches de la belle famille.
 
Dans ce troisième tome, l'auteure approfondit encore davantage son univers original plein de mystère et sa romance singulière. On en apprend plus et on se rend vraiment compte à quel point il est riche et à quel point son intrigue tient la route. Les rebondissements et révélations se suivent par régiments sans jamais nous laisser assez de repos pour s'ennuyer. Un univers complet que l'auteure maîtrise avec perfection.
Le combo fantastique et New Adult by J.L.A. fonctionne à merveille. J'ai ri, j'ai eu peur, j'ai été anéanti. La saga offre une vaste palette d'émotions et le pire reste à venir après une telle fin.
 
En parlant de cette fin justement, elle est horrible. Même si on en a un aperçu dans Obsessions et que donc si on l'a lu avant on sait à quoi s'attendre, on ne peut et ne veut pas y croire. Pourtant elle est bien vraie, affreuse, et offre un cliffhanger incroyable, complètement dingue. Et après ça, l'attente est impossible, même si ce n'est que deux mois, ce sont deux mois de trop. On se retrouve frustré, désespéré et avec une seule idée en tête: découvrir la suite.
 
Ainsi, l'auteure continue parfaitement sur sa lancée avec ce troisième tome grandiose qui relance complètement l'intrigue et fait évoluer considérablement nos personnages. Il ne fait que confirmer ce que je sais depuis le premier tome, soit que je suis sincèrement et follement amoureuse de cette saga. Alors si vous ne l'avez toujours pas commencé, je vous conjure de vous jeter à l'eau !

 
 
EXTRAITS
 
— J'ai certains talents, murmura-t-elle à mon oreille, comme si elle avait lu dans mes pensées. (Je fronçai les sourcils) Demande à Daemon. Il t'en parlera.
Elle se redressa en riant.
Au lieu de la frapper, ce que je mourais d'envie de faire (la Source semblait me supplier de l'utiliser), je lui souris d'un air angélique. Toutefois, avant de m'éloigner, je posai la main sur son dos dénudé. Une décharge électrique passa alors de mes doigts à sa peau.
Avec un petit cri de surprise, Ash sursauta et se tourna vers moi.
— Petite...
À côté d'elle, David semblait perplexe, mais Dee, elle, éclata de rire. Sans me départir de mon sourire, je fis un clin d’œil à Ash et repris ma route. Daemon se tenait non loin de là, tenant deux verres, clairement curieux par rapport à ce qui venait de se passer.
— Méchante petite Kitten, murmura-t-il.
Le sourire aux lèvres, je me mis sur la pointe des pieds pour l'embrasser. C'était un geste tout à fait innocent, pour ma part en tout cas, mais Daemon avait une autre idée. Quand on se sépara, j'avais du mal à respirer.
***
Je levai les yeux au ciel.
— J’ai l’impression d’avoir conclu un pacte avec le diable, et qu’il va revenir m’enlever mon premier-né.
Daemon tortilla ses sourcils.
— Tu veux des enfants ? Il vaut mieux commencer à s’entraîner, alors…
— La ferme, rétorquai-je en secouant la tête et en me dirigeant vers la sortie.
***
Je posai une main sur ma bouche pour réprimer un gloussement. C'était vraiment un connard. J'étais folle de lui.
***
— On n’est pas dans un livre, Kat.
J’enfilai vivement ma seconde botte.
— Pas possible. Mince, j’allais te demander de sauter quelques pages et de me raconter la fin. J’adore les spoilers.
***
bruits de pas résonnèrent dans le couloir.
Daemon disparut au-dessus de moi et se retrouva assis à mon bureau. Avec un sourire effronté, il attrapa un livre pendant que je me rendais décente.
— Le livre est à l’envers, me moquai-je en me recoiffant.
Riant dans sa barbe, Daemon le retourna et l’ouvrit. Quelques secondes plus tard, ma mère frappa à la porte et l’ouvrit. Son regard alla du lit au bureau.
— Bonjour, madame Swartz, dit Daemon. Vous avez l’air bien reposée.
Je lui adressai un regard incrédule avant de plaquer une main contre ma bouche pour étouffer un gloussement. Il avait choisi une romance historique avec pour couverture un bellâtre musclé qui défaisait le corset d’une courtisane.
Ma mère haussa un sourcil. À son expression, il était clair qu’elle avait du mal à assimiler ce qu’elle voyait. Je faillis éclater de rire.
— Bonsoir, Daemon, dit-elle avant de se tourner vers moi d’un air courroucé.
Des collants ? ! articula Daemon en désignant le modèle masculin de la couverture.
— La porte, Katy, dit ma mère avant de reculer vers la porte. Tu connais la règle.
— Désolée. On ne voulait pas te réveiller.
— C’est très gentil de votre part, mais maintenant, elle reste ouverte.
Quand le bruit de ses pas s’éloigna, Daemon me jeta le livre à la tête. Je levai la main pour le figer en l’air, puis le saisis.
— Excellent choix de lecture.
Il plissa les yeux.
— La ferme.
Je gloussai.

mardi 20 juin 2017

[C'est lundi, que lisez-vous ? #43]


Après un petit jour de retard, je reviens, enfin, avec le CLQLV !
C'est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et qui est repris sur le blog de Galleane.
 
Chaque lundi, on doit répondre à trois petites questions:
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Mes lectures des deux semaines précédentes:

 
Le Pacte des cœurs brisés est une romance toute mignonne entre deux personnages bien appréciables ! J'ai aimé que l'histoire tourne autour d'une vieille moto, et puis la fin !
The Curse est un super livre, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur ! J'ai beaucoup aimé l'écriture, adoré les personnages, l'univers, l'histoire. Une excellente découverte !
 
 
Ma lecture en cours :
 


Je n'avance plus vraiment dans Anna et l'Homme-Hirondelle à cause du bac, mais une fois passé je pourrai enfin le finir !
 
 
Ma prochaine lecture:
 

Probablement La Bulle de Tifenn Chiquello chez Librinova !
 
 

Et votre semaine ? Vous avez-lu certains de ces titres ? Belles lectures ! :)
 

lundi 5 juin 2017

[C'est lundi, que lisez-vous ? #42]


C'est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et qui est repris sur le blog de Galleane.
 
Chaque lundi, on doit répondre à trois petites questions:
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Mes lectures des deux semaines précédentes:

 
Il y a deux semaines, j'ai dévoré Je te hais passionnément entre le lundi et le mardi. J'ai vraiment adoré. Autant les personnages (Isis qui est hilarante, Jack qui est... Jack, et les autres...), autant l'histoire (addictive, prenante...)...
Puis le reste de la semaine, j'ai terminé Une place pour l'espoir, un roman touchant empli de peine, de douceur, de joie et qui nous rappelle de profiter des choses essentielles de la vie et de toujours garder espoir (l'intégralité de ma chronique ici).La semaine dernière, j'ai continué ma lecture d'Anna et l'Homme-Hirondelle, et hier j'ai dévoré Remember Yesterday. Et là aussi, j'ai adoré. Plus encore que le premier tome, un gros coup de cœur pour ce second tome ! L'auteure a fait un travail fantastique, dont je vous parle très vite !
 
 
Ma lecture en cours :
 


J'avance lentement mais sûrement dans ma lecture d'Anna et l'Homme-Hirondelle, que je dois lire rapidement. Pour le moment, je suis assez satisfaite !

 
 
Ma prochaine lecture:
Je n'en ai aucune idée, on verra bien !
 
 

Et votre semaine ? Vous avez-lu certains de ces titres ? Belle semaine ! :)
 

vendredi 26 mai 2017

Une place pour l'espoir - Virginie Coëdelo



  

Une place pour l'espoir
de Virginie Coëdelo,
paru aux éditions Librinova
le 4 novembre 2016
au prix de 2,99 (ebook)
 Ma note livraddict: 16/20
 
 
 
 
 
Synopsis
Claire et Julien Delorme ont tout pour être heureux. Mariés, deux enfants, ils sont propriétaires d'un café-restaurant dans le sud de la France, L'Espoir.
Mais derrière ce bonheur se cache le drame de Claire, avec lequel elle a appris à vivre, qu'elle est parvenue à surmonter tant bien que mal : son premier mari est mort dans l'explosion d'une bombe. ​
Des années plus tard, l'enquête sur cette explosion, demeurée non élucidée, se rouvre, grâce à un témoin, et Claire va devoir se replonger dans un cauchemar qu'elle pensait définitivement derrière elle.

 
Mon avis
Merci à Librinova, Mathieu et Madeline pour cette lecture et la confiance qu'ils m'ont accordée.

Peut-être l'avez-vous lu précédemment dans une chronique, mais je ressens le besoin et l'envie de sortir de mon cocon. En outre le synopsis me plaisait beaucoup. La proposition de cette lecture m'a alors de suite emballée.
 
Nous rencontrons Claire, la trentaine, qui se remet difficilement de la mort de son mari dans un incident monstrueux et sans réponse. Après 6 années de reconstruction, sa vie est bouleversée par la découverte de nouveaux éléments, qui relance considérablement l'affaire. On est instantanément jeté au cœur des sentiments de notre protagoniste, qui bien qu'elle se soit reconstruite, demeure vraisemblablement bouleversée et peinée par cet évènement. Elle n'oublie en aucun cas son défunt mari et y pense très souvent. C'est une femme très attachante de par ce passé houleux. Elle fait preuve d'une force incroyable face aux obstacles que la vie dresse sur son chemin. Parce que c'est le cas le dire, cette dernière s'acharne sur la pauvre femme. On ne peut que ressentir de la compassion et de la tristesse face à elle qui, bien que l'histoire soit racontée à la troisième personne, est transparente sentimentalement parlant pour le lecteur.
 
Julien, le nouvel homme de sa vie, est plein de compassion, d'amour, de douceur, de tendresse... Il est là pour sa femme à chaque instant et ne faillit pas, alors même que la place de François, l'homme qu'il "remplace", est encore omniprésente dans leur vie. Il apporte à sa femme un soutien sans faille et rien que pour ça, on ne peut que l'apprécier. C'est grâce à lui et son amour, qu'elle a réussi à avancer. Seulement, il cache lui aussi un passé troublant et pas des plus joyeux, que l'on ne soupçonne pas pour un sou.
 
Les deux autres hommes de la vie de notre protagoniste sont ses deux adorables enfants, Luigi et Étienne. Ils ne sont pas très présents, mais on s'attache à eux comme on le peut. Ce sont deux petits innocents désemparés, qui ne comprennent pas quand la situation se complique. On aimerait les préserver, de l'immondice humaine, des erreurs monumentales du passé, malheureusement c'est impossible.
 
Puis vient Serge Mazel, l'inspecteur qui s'est occupé de l'enquête il y a 6 ans, et qui la reprend avec l'envie de régler cette affaire tragique. Il a été la première épaule sur laquelle Claire a pu pleurer, il a fait du mieux qu'il pouvait pour trouver les mots justes, et encore  6 années après, il est présent pour la femme qu'il a vu brisée et au plus bas.
 
Les personnages secondaires sont nombreux (les parents, frères, amis), mais pas assez présents pour s'y attacher véritablement. Nous rencontrons François à travers la peine et les lettres de Claire, qui tente de se remettre de cette terrible journée. On a l'impression qu'il était l'amour de sa vie et on sait qu'il aura toujours une place dans son cœur.
 
On suit l'histoire avec impatience. Hâte d'en connaître le coupable, le dénouement, la véritable finalité. On pense tout savoir, lorsque l'auteure retourne complètement la situation. Et on veut crier, on aimerait pardonner, revenir en arrière et changer les choses, épargner Claire de tout ça, de nouvelles souffrances. Et ce genre de retournement, que je trouve habituellement trop improbable, ne m'a ici pas déplu. À dire vrai, je n'y ai pas prêté le moindre désintérêt.
 
Du début à la fin du récit, l'émotion happe donc le lecteur qui se retrouve face aux malheurs de cette femme. Mais on espère, on espère toujours, que les choses vont s'arranger, que la vie de Claire va aller en s'arrangeant, parce qu'elle le mérite bien.
 
Le point de vue omniscient choisi par l'auteure, contrairement à ce qui arrive généralement, n'enlève rien aux sentiments qui nous submergent, à la compassion, la joie, la colère, la tristesse que l'on ressent pour Claire, ses enfants, son couple, sa vie.
 
J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteure. Fluide, cassante, touchante, avec de courtes phrases qui font leur effet.
Les derniers chapitres s'accélèrent et la fin est juste, telle qu'on l'espérait, telle qu'on est heureux de la découvrir, telle que Claire la mérite.
 
Un roman touchant empli de peine, de douceur, de joie et qui nous rappelle de profiter des choses essentielles de la vie et de toujours garder espoir.

 
Extraits
Ne pas réfléchir. Agir. Ne pas contrôler ses gestes, ses membres. Oublier les conséquences. Rester dans l'instant. Laisser les bras, les mains, les doigts maîtriser la matière. Les clous, les vis, le métal, l'explosif, les mèches.
Assembler le tout pour rencontrer l'horreur.
***
Mon François,
Le temps passe et je t'écris, encore et encore. Je m'accroche à toi, tu deviens un mythe et tu t'éloignes peu à peu sans que je puisse rien y faire.
***
Tu ne me reconnaîtrais plus François. Je suis une autre maintenant. Je suis une femme que tu n'as pas connue. J'ai trente-et-un ans et deux vies, une avec toi, une sans toi. Oui, J'aimerais qu'il adopte Luigi, et je suis sûre que tu comprends.

 

samedi 13 mai 2017

Another story of bad boys - Mathilde Aloha




Another story of bad boys, episode 1
de Mathilde Aloha,
paru aux éditions Hachette Jeunesse
le 25 janvier 2017
au prix de 18 
 Ma note livraddict: 16/20






 
QUATRIÈME DE COUVERTURE
Je ne dois pas penser à Rosie.
Je ne dois pas penser à l'accident ni à l'hôpital.
Je dois penser à mes études, à ma première année dans cette université, à ma vie avec mes colocataires.
Quoique... est-il bien raisonnable de penser à eux ?
Evan, si accueillant, et Cameron, si froid et méfiant. Que me cachent-ils ?
Une simple rivalité masculine ou une sombre histoire de bad boys ?
Et faut-il vraiment s'en soucier, quand cela vient réveiller des sentiments et un passé à la fois si sombre et trop proche ?


MON AVIS 
Aujourd'hui, c'est pour parler romance que je vous retrouve, avec Another story of bad boys cette fois. Vous l'avez surement déjà vu puisqu'il fait le tour des blogs depuis sa parution.
 
Au départ, Another story of bad boys ne me tentait pas vraiment. J'avais un gros problème avec le titre, et le tout qui annonçait une histoire clichée, d'amour douloureux sinon noir... Seulement, après avoir parcouru un peu le web, j'en ai vu beaucoup de très bons avis, et de personnes dont les genres de prédilection sont différents. Du coup j'ai craqué pour mon anniversaire. J'avais terriblement envie d'une romance et la nationalité française de l’auteure m'a peut-être aussi aidé. J’avais bien envie de découvrir ce que cette jeune auteure avait pu concocter en 600 pages qui avait été tant apprécié (ou moins).

Comme je m'y attendais, l'histoire comporte des déjà-vus et certains clichés, mais qui ne m'ont pas beaucoup dérangée. En fait, les pages défilent toutes seules malgré les clichés et l'histoire pas non plus folichonne. C'est d'un tel addictif qu'on ne peut que le dévorer, et je l'ai lu en 2-3 jours seulement, alors que j'ai bien du mal à finir des livres depuis un moment.
Donc bien qu'il présente nombre de déjà-vus, j'étais trop accro pour ne passer un bon moment. Et puis plus l'histoire me happait, plus je passais outre. J'oubliais aussi, pas complètement, les aspects assez peu réalistes du livre, notamment avec cette histoire d'erreur administrative, entre le 1er et le 2nd prénom. Assez improbable, et pourtant je ne me suis pas vraiment arrêtée dessus. J'ai eu un peu plus de mal en ce qui concerne la facilité qu’a Lili à rencontrer des gens et à se faire des amis. Il suffit qu’elle croise quelqu’un en se baladant dans la rue, et hop ! ils se filent leur numéro et se donnent rendez-vous ! Ces petites rencontres m’ont paru très peu probables, et m’ont fait lever les yeux au ciel.

Concernant l’héroïne, Lili, c’est une jeune femme tout ce qu'il y a de plus normal, exception faite du passé assez turbulent qu'elle tente de cacher. On l'apprend/le comprend très rapidement, et moi qui aime être surprise, j'émets un petit bémol sur ce point, même si finalement, au fil de ma lecture, ça ne m’a pas dérangée plus que cela. Je l’ai trouvé attachante et émouvante, d’autant plus devant son passé et sa douleur. On apprend petit à petit à la connaître, à partager ses sentiments.

Quant aux autres personnages, c'est sans surprise que je suis tombée sous le charme des garçons. D'un côté Evan qui est attachant, attentionné, toujours présent, à veiller comme un grand frère, et de l'autre Cameron, sexy et mystérieux, qui se révèle aussi froid par moment qu'adorable à d'autres (moins sympathique que le Cameron de Jeu de patience, mais tout aussi sexy !). Deux personnages assez peu originaux vous me direz, et qui restent peut-être un peu trop en surface dans ce premier tome. En espérant que l'on en apprenne plus dans le second ! Les autres garçons, et Grace, sont également assez peu approfondis, mais ils ne sont que des personnages secondaires, bien qu'ils apparaissent assez souvent. À défaut d'être vraiment travaillés, j'ai tout de même aimé les passages où ils se retrouvent tous ensemble, à partager un bon moment de rires et de chamailleries.

Bien évidemment, on va suivre la relation entre Liliana et Cameron, assez houleuse de part le comportement parfois bipolaire de Monsieur. J'attendais chaque face à face avec grande impatience, et mon cœur en prenait souvent un petit coup, soit blessé soit joyeux.
C'était sympa d'être dans la tête de Lili et de voir leur relation évoluer. Et c'était également top de découvrir quelques chapitres du point de vue de Cameron, de savoir et de comprendre ce qui lui passait par la tête.
À ce propos, j'ai bien aimé le côté interactif du roman, avec des chapitres bonus disponibles sur Shazam (notamment le premier chapitre du deuxième tome !). Par contre, il n'y en avait pas assez, j'avais un goût de trop peu dans la bouche...
En 600 pages, il ne s'est finalement pas passé grand-chose, mais ces dernières se tournaient toutes seules, et c'était vraiment addictif et prenant.

Une romance qui se démarque peu, mais qui happe le lecteur et le rend accro avec une romance addictive et des personnages appréciables même si peu développés.


EXTRAITS
Quelques minutes plus tard, une voix tranchante me fait sursauter :
— Je t’ai cherchée partout !
Grace est dressée devant moi.
— J’avais besoin d’être seule.
— D’être seule ? Pour faire quoi ?
— Pour parler avec ma licorne ! je lâche sur le ton de l’ironie.

Elle sourit.

— T’as pas de licorne. Sinon la mienne ne serait pas toute seule en train de brouter dans l’herbe.

***
C'est à ce moment-là que Cameron relève la tête et qu’il remarque enfin ma présence. Je lui fais un petit sourire, m’attendant à ce qu’il fasse de même, mais l’expression fermée de son visage est bien loin de ressembler à un sourire. Je ne comprends pas ce qui lui arrive. Est-ce que ça le gêne tant que ça que je traîne avec Enzo ? Parce que, si c’est le cas, il va devoir s’y faire et apprendre à partager ses amis.
***
Est-il bipolaire ou extrêmement lunatique ? Je ne vois pas d’autre explication possible pour justifier ses changements soudains de comportement. Ça me dépasse totalement. Je tourne la tête et l’aperçois de dos, toujours assis sur le canapé, son téléphone désormais à la main. Et si j’allais m’asseoir près de lui ? La soirée se déroule plutôt pas mal pour le moment, je dois en profiter. Peut-être que les choses changeront entre nous pour le mieux après ce soir ? Et après tout, la vaisselle peut attendre. Je commence à avancer vers le canapé en souriant, heureuse, mais avant même que j’arrive à sa hauteur, il se lève et porte son téléphone à l’oreille.
***
Tant que je suis pas bourré, tu touches pas à ma Batmobile.

 

mercredi 3 mai 2017

Before I fall - Lauren Oliver




 

Before I fall / Le dernier jour de ma vie
de Lauren Oliver,
paru aux éditions Hachette Jeunesse 
dans leur collection Black Moon
le 12 avril 2011 (réédition le 29 mars 2017)
au prix de 18 

 Ma note livraddict: 19/20






 
QUATRIÈME DE COUVERTURE 
Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une côte de popularité illimitée. 
Ce vendredi de février aurait dû être un jour parfait dans une vie parfaite. Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Ou le premier ?


MON AVIS
J'avais déjà vu ce livre plusieurs fois, sans jamais m'y intéresser malgré qu'il s'agisse d'un bébé de Lauren Oliver, auteur de la saga Delirium. Ce n'est que lorsque j'ai découvert qu'il allait être adapté en film, que je me suis penchée dessus. La bande annonce a achevé de me convaincre à le lire, même si en la regardant je me suis spoilée quelques petites choses... La couverture originale ne me bottait pas du tout, alors j'ai profité de sa ré-édition pour sauter le pas. Et finalement, c'est un petit coup de cœur !
 
On suit Sam, lycéenne populaire, superficielle et égocentrique, hautaine et j'en passe. L'archétype du personnage détestable. Elle est au sommet de l'échelle sociale, prend tout le monde de haut et n'hésite pas à en jouer pour profiter de tous et les rabaisser. Ses camarades lui obéissent au doigt et à l'œil et en ont peur. Pendant une bonne partie du roman, je n'ai donc pas pu la voir en peinture. J'avais sans cesse envie de la remettre à sa place, mais j'ai aimé la détester. Heureusement pour nous, tout repose sur son changement presque radical face à ce qu'elle traverse. Sa perception du monde qui l'entoure change en même temps que le regard que l'on porte sur elle. Elle se rend compte que tout ça n'est que superficialité et façade, et ouvre enfin les yeux. On découvre quelle jeune fille elle est réellement sous toutes ces couches, une lycéenne très attachant et agréable... un personnage que j'ai alors adoré apprécier.
 
Avec notre protagoniste, nous trouvons toujours ses trois acolytes: Lindsay, Elody et Ally. À défaut d'être confrontées à ce que Sam vit, elles restent les mêmes personnes imbuvables du début à la fin. Mais à travers les yeux de Sam, qui avoue leurs défauts et leur trouve des qualités, on apprend un peu et petit à petit à les apprécier pour ce qu'elles sont. Malgré la superficialité qui transparaît (aux premiers abords leur amitié a l'air d'une façade qui peut partir en fumée en une demi-seconde), elles sont très bonnes amies, ensemble pour la vie et même après. Lorsque Sam commence à avoir des réactions bizarres, elles le lui font remarquer mais elles l'acceptent. Et j'ai apprécié retrouver une amitié forte au sein de ce groupe.
 
Le petit ami de notre protagoniste, Rob, n'est qu'un idiot à l'ego surdimensionné (bien loin de nos books boyfriends adorés trop sûrs d'eux) qui ne pense qu'à son nombril et ne fait pas attention aux autres. C'est un petit ami et un camarade de pacotille... Il n'a rien pour lui, et on apprend encore plus à le déprécier au travers de Sam, qui ouvre enfin les yeux sur son vrai visage.
 
Après, il y a Kent, l'associable aux chaussures à damier noir. J'ai beaucoup aimé son personnage, même s'il est trop passif et se laisse marcher sur les pieds. Il est adorable, loyal, juste, vrai et toujours présent en cas de besoin. C'est probablement le personnage le plus attachant du récit, ce dès le départ.
 
Les personnages secondaires sont encore nombreux, entre sa famille (mère, père, petite-sœur), ses camarades de lycée (Juliet, Anna, Alex...). Ils sont pas mal présents et je les ai trouvés bien construits. J'ai particulièrement apprécié sa petite sœur Izzy, qui est adorable et a la joie de vivre.
 
Sans pouvoir en dire davantage, j'ai beaucoup aimé l'idée de l'auteure. La façon dont Sam reçoit ses sept précieuses chances de faire la différence. De par la trame de l'histoire, il aurait été naturel que Lauren Oliver tombe dans la redondance, mais force est de constater qu'elle réussi un tour de maître en innovant à chaque chapitre et en ne perdant pas une seule fois le lecteur dans l'ennui. À chaque chapitre, c'est un nouveau départ pour Sam. Et chaque départ s'accompagne de nouvelles surprises, de nouveaux choix,  de nouvelles découvertes... L'auteure a parfaitement bien réussi à organiser son plan de façon à ne jamais tomber dans la répétition et tient ainsi le lecteur en haleine du début à la fin.
 
Le roman traite de sujets lourds comme le harcèlement, et fait passer un message important. Il fait réfléchir sur sa personne, sur celles des autres, sur l'impact et les conséquences que peuvent avoir nos gestes, nos choix et réflexions, sur la vie mais aussi sur la mort, sur l'importance de faire les bons choix. Il n'est jamais trop tard, pour se changer, ou pour changer les autres.
 
En parallèle à ces sujets graves et importants, on a affaire à une romance assez légère. J'ai apprécié chaque petit moment partagés entre nos deux protagonistes et j'aurai parfois voulu secouer Sam. La romantique que je suis aurait voulu en lire davantage mais là n'était pas le sujet principal du roman...
 
J'ai aimé être bousculée dans tous les sens et n'être finalement sûre de rien. À la fin, j'avais une question existentielle en tête [spoiler] Quelle fin va réellement être la sienne ? Rien ne dit que cela sera la dernière, lorsqu'elle se sacrifie, ou bien la première. [spoiler]. Mais surtout, j'avais le cœur lourd. De par l'acte e Sam. De par son changement. De par sa fin, et la fin, si belle. J'avais un goût amer dans la bouche et j'en voulais plus. Je regrettais d'avoir tourné la dernière page et de devoir laisser cette histoire et ses personnages derrière moi. Maintenant, je n'ai qu'une hâte: découvrir l'adaptation !
 
Une leçon de vie qui pousse à la réflexion sur la mort mais aussi sur la vie, sur soi et sur les autres. Un récit qui m'aura envoutée et touchée, avec une héroïne qui prouve que si l'on a la volonté d'agir correctement et de changer, il n'est jamais trop tard.

 
EXTRAITS
- J'ai lu quelque part que le simple battement d'ailes d'un papillon en Thaïlande peut provoquer un ouragan à New-York.
- Ouais, et un de tes pets pourrait déclencher une panne de courant au Portugal, réplique Elody en lui jetant une frite à son tour.
-Ton haleine au réveil pourrait causer un raz-de-marée en Afrique, poursuit Ally. Et je ne pète pas.
***
J'ai un autre conseil à vous donner : l'espoir fait vivre. Même quand on est mort, c'est la seule chose qui maintient en vie.
***
Peut-être que vous pouvez vous permettre d'attendre. Peut-être que pour vous il y a un lendemain. Peut-être que pour vous il y en a mille, trois mille ou dix mille, tant que vous avez le luxe de vous y prélasser, de vous rouler dedans, de les laisser filer telles des pièces de monnaie entre vos doigts.
Tellement de temps que vous pouvez le gâcher.
Mais pour certains d'entre nous, il n'y a qu'aujourd'hui. Et si vous voulez la vérité, on ne sait jamais à l'avance dans quelle catégorie on se range.
***
Tous les au revoir se réduisent sans doute à ça, à sauter d'une falaise. Franchir le pas est le plus dur. Une fois dans les airs, il n'y a plus rien à faire que s'abandonner.