Dernières chroniques

 
https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/07/anna-et-lhomme-hirondelle-gavriel-savit.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/07/je-te-hais-passionnement-lovely-vicious.html http://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/07/never-never-saison-1-colleen-hoover.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/06/opale-lux-3-jennifer-l-armentrout.htmlhttps://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/05/une-place-pour-lespoir-virginie-coedelo.html
 
 

lundi 29 février 2016

Jeu d'innocence [Jeu de patience #2] - Jennifer L. Armentrout

Couverture de Wait for You, Tome 2 : Jeu d'innocence


 
 
Jeu de patience, tome 2: Jeu d'innocence de Jennifer L. Armentrout, traduit de l'anglais par Cécile Tasson et paru aux éditions J'ai lu le 11 février 2015 au prix de 13,90 
 Ma note livraddict: 19/20 




Quatrième de couverture:
Après une blessure qui lui coûtera peut-être sa carrière de danseuse et la fin d'une relation désastreuse, il est temps pour Tess de passer au plan B: l'université. Un projet qui se révèle plus alléchant que prévu dès lors que Jase Winstead se trouve dans les parages. En effet depuis l'enfance, le meilleur ami de son frère Cam lui inspire des fantasmes de moins en moins avouables, surtout après l'échange d'une baiser furtif et passionné un an auparavant.
Si Jase est loin d'être indifférent à son charme, ce dernier s'efforce toutefois de garder ses distances. Il doute que Cam voie cette histoire d'un bon œil, lui qui connaît ses secrets les plus sombres. Des secrets dont Tess doit être protégée, à n'importe quel prix...


Mon avis:
J’ai attendu un an. Je me demande vraiment pourquoi j’ai fait cette erreur ! Je savais pourtant que c’était une valeur – quasi – sûre, mais j’ai attendu un an pour lire le second tome de Wait for You… Jennifer L. Armentrout est une auteure que j’aime tout particulièrement. TOUS les livres que j’ai lus d’elle ont été de véritables coups de cœur (Jeu de patience, Lux #1, Lux #2, Obsession). Elle a le don de créer des personnages incroyables, qui ne me laissent pas de marbre. Ceux de Jeu d’innocence n’y échappent absolument pas. Elle a le don d’inventer des histoires incroyables, qui me captivent complètement et me bouleversent. Ce second opus fait de même. Elle a le don de faire ressentir aux lecteurs un tas d’émotions. Et encore une fois, j’ai fait un tour de montagne russe.

Nous retrouvons Teresa et Jase, après les avoir brièvement rencontrés dans Jeu de patience, puisqu’elle est la petite sœur de notre merveilleux Cam, et lui le meilleur ami de ce dernier. Suite à une blessure au genou, Teresa (surnommée Tess par Jase, et uniquement par lui !) doit mettre son rêve de devenir danseuse entre parenthèse le temps de se remettre complètement. Ayant toujours voulu être danseuse, n’ayant jamais pensé à une alternative à cette vocation et ne sachant donc que faire, elle se retrouve dans la même université que son frère Cameron. Et là-bas, elle revoit Jase. Un an après leur unique baiser, qui ne signifiait - semble-t-il - rien pour lui.

Dans le premier tome, nous avions découvert le passé tragique de l’adolescente. Elle s’était fait battre par son petit ami pendant plusieurs mois, ce qui avait eu des répercussions sur toute sa famille puisque, dès qu’il l’eu découvert, Cameron le tabassa. Un incident qui avait d’ailleurs bien failli causer la perte du jeune homme (failli, ouf !).
Bien que Tess ne le sache pas, son expérience traumatisante l’a rendue plus forte qu’elle ne l’était. Elle est, comme tous les personnages de miss Armentrout, des plus attachantes. Drôle et courageuse, elle sait ce qu’elle veut, où plutôt qui elle veut : Jase. Dont elle est amoureuse depuis ses 16 ans. Son fantasme. Et on comprend pourquoi ! Après les petits déjeuners du week-end et les cookies made in Cameron, les caractères irrésistiblement détestables de Daemon et Hunter, ce sont les délicieux cupcakes que Jase apporte à Tess dans une jolie petite boîte rose qui m’ont fait craquer. Comment ne pas tomber amoureuse devant des cupcakes aux M&M’s, aux skittles, au chocolat et plus encore ?! Pour ne rien arranger, il a un physique à tomber : des yeux magnifiques, un sourire incroyablement charmant, un corps parfait… Mais ce n’est pas fini ! Il n’est pas seulement adorable, tendre et beau gosse, il est aussi taquin et a un humour des plus craquants ! Un mâle parfait donc, typique de Jennifer L. Armentrout. Enfin parfait, peut-être pas… Parce qu'il en cache, des choses. Mr don Juan a un lourd passif - que l’on devine facilement, mais ce n’est pas dérangeant parce qu’il en raconte déjà une partie à Tess assez rapidement.

J’ai été trèèèèès heureuse de retrouver le couple Cam & Avery, toujours aussi amoureux. Même s’ils ne sont pas les protagonistes principaux, ils interviennent à plusieurs reprises dans l’histoire (normaaal) et j’ai adoré ça ! Évidemment, ce ne sont pas les seuls personnages que l’on retrouve, puisque Brit (meilleure amie d’Avery) et Ollie (ami et ancien colocataire de Cam) font leur apparition aux côtés des tourtereaux.
On rencontre également de nouveau personnages intéressants et attachants, telle que Calla, l’amie de Tess (le troisième opus se penche sur elle).


Dès les premières pages de ce second tome, j’ai été happée par l’histoire et je n’ai pu le reposer. Tout y est afin de captiver le lecteur : drame, humour, secrets et passion. Les rebondissements s’enchaînent, empêchant l’ennui ne serait-ce qu’une seule seconde. J’ai été complètement entraîné dans la relation de Jase et Tess, dont j’ai adoré suivre l’évolution. J'ai ri, souri, été triste, en colère. J'ai eu les larmes au yeux, de joie comme de mélancolie... bref, je suis passée par toutes les émotions.
La plume est toujours aussi addictive et des plus agréablement drôles. L’auteure sait exactement quoi faire afin que cela glisse tout seul. J’adore ses enchaînements et ses répliques… Je suis fan de son écriture !

En refermant ce livre, que n’avais qu’une envie : le recommencer, après avoir relu Jeu de patience !

Un tourbillon d'émotions intenses, une romance extraordinaire qui m'a fait fondre, des personnages absolument merveilleux - un coup de cœur. Jennifer L. Armentrout est vraiment une auteure incroyable.


Extraits:
Son sourire s'élargit. C'était le genre de sourire qui n'entachait en rien sa beauté, au contraire, il aurait été capable de faire tomber toutes les petites culottes du pays.
***
Mon frère me regarda comme si je lui avais annoncé que je sortais avec sa tortue.
***
Mon déséquilibre soudain, son ébriété et le manque de marge de manœuvre ne firent pas bon ménage avec la couverture que j’avais gentiment étendue sur lui. Il réussit à s’emmêler les pieds dedans. En faisant un pas en arrière, je me cognai à la table basse. Il continua d’avancer, m’entraînant avec lui, roulant à moitié, se relevant à moitié. Et on tomba ensemble du canapé.
Mon dos rencontra le sol en premier, puis Jase s’affala de tout son poids sur moi, me coupant la respiration. Un instant passa, puis je clignai les yeux et les ouvris. J’étais étalée sur le sol, incapable de bouger mes jambes ou mes bras.
— Oh, mon Dieu, articulai-je avec difficulté. Tu es mort ?
Il eut un rire rauque et planta une main de chaque côté de mes bras pour soulever le haut de son corps. L’oxygène retrouva son chemin vers mes poumons.
— Non. Mais, putain… Ça va ?
— Ouais. Et toi ?
Ses cils noirs épais se baissèrent et il sourit à pleines dents.
— Je ne sais pas. Je crois que je t’ai écrasée.
— Je t’ai demandé si ça allait, précisai-je avec une voix qui paraissait étrange, même à mes propres oreilles. (Son poids sur moi et sa proximité faisaient battre mon cœur un peu plus fort.) Pas si tu m’avais écrasée.
— Je me fais davantage de souci pour toi. Tu as amorti ma chute. C’est vraiment gentil de ta part, Tess.
Il ricana. Dieu tout-puissant… Je savais qu’il avait un coup dans le nez, mais était-il obligé d’être aussi adorable et maladroit quand il était bourré ?
***
Quand Jase alluma le contact, la radio dédiée à Elvis Presley retentit aussitôt. Beurk. Profitant du fait qu’il soit occupé à reculer, je me penchai en avant pour changer de station.
Jase s’arrêta. Il s’arrêta littéralement en plein milieu du parking.
— Qu’est-ce que tu viens de faire ?
— Quoi ? demandai-je en toute innocence.
Des voitures commençaient à s’aligner derrière nous. La Jeep bloquait le passage. Mais vu l’expression de son visage, il n’en avait rien à foutre.
— Tu as zappé le King pour… (Il jeta un coup d’œil vers la radio en grimaçant.) Godsmack ?
— Hé ! Tu n’as pas intérêt à dire du mal de Godsmack !
— Je n’ai rien contre eux. (On klaxonna. Il l’ignora.) Tant que ça n’affecte pas Elvis.
— Je ne peux pas écouter Elvis.
Bouche bée, il haussa les sourcils.
— On ne peut plus être amis, c’est terminé.
Je gloussai.
Jase plissa les yeux avant de redémarrer enfin la voiture. Dieu merci.
— Tu as de la chance d’être mignonne, sinon je t’aurais jetée dehors.
 

[C'est lundi, que lisez-vous ? #21]

 
C'est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et est repris sur le blog de Galleane.
 
Chaque lundi, on doit répondre à trois petites questions:

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
 
Mes lectures de la semaine précédente:
 
Couverture de Vikingar, Tome 2 : Le Rocher aux sorciersCouverture de Vikingar, Tome 1 : Le Danegeld
 
Ma lecture en cours:
 
Couverture de Parallon, Tome 1Un gladiateur romain qui ne connaît pas la peur et une jeune fille du XXIe siècle, insouciante et rebelle. Deux mille ans les séparent, un mystérieux virus va les réunir...
152 après J.-C. : Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l'arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.
2012 après J.-C. : Élève brillante mais à problèmes, Eva a été placée dans une école pour surdoués, une vie qu'un incident dans un laboratoire de biologie fait basculer à jamais.
Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n'est pas de celles qu'on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel...
Leur passion survivra-t-elle à la collision de deux mondes ?
 
Ma prochaine lecture:

Couverture de Forget tomorrowCouverture de L'héritière


Bonne semaine livresque ! :)
 

samedi 27 février 2016

Orange, tome 1 - Takano Ichigo

Couverture de Orange, Tome 1

 

 
 
Orange, tome 1 d'Ichigo Takano,
adapté par Chiharu Chujo, Eléonore Cribelier et Erwan Charlès
 et paru aux éditions Akata
dans leur collection Shojo
 le 9 octobre 2014 au prix de 7,95
Ma note livraddict: 18/20
 
 
 
Quatrième de couverture:
Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu'elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d'assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c'est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférente…
 
Mon avis:
Orange me faisait de l'œil depuis un moment, mais je n'arrivais jamais à mettre le doigt sur le premier tome, jusqu'au jour où... Par chance, ce manga a été à la hauteur de mes attentes !
 
Un jour, Naho reçoit une lettre écrite par elle-même, venant du futur, soi-disant pour le changer et effacer les regrets et erreurs qu'a commis sa future elle. Au début, Naho n'en croit pas un mot, mais très vite elle change d'avis face aux évènements qui se passent exactement comme écrit dans les lettres. Ces dernières semblent toutes tourner autour d'un nouvel arrivant: Kakeru. Il se lie très rapidement d'amitié avec Naho et sa bande d'amis.
Ce groupe d'amis justement, m'a beaucoup plu. Il est composé de quatre lycéens, autres que Naho et Kakeru, tous plus ou moins abordés, avec leur personnalité propre: Suwa, celui qui soude la bande ; Azu, toujours souriante et joyeuse ; Takako, forte de caractère ; et Hagita, qui ne perd jamais son sérieux.
Naho est un personnage très effacé et aimable. Elle accepte de faire tout ce qu'on lui demande, sans rien attendre. Son caractère quelque peu naïf m'a parfois agacée au début, mais à contrario, il fait d'elle un personnage très attachant.
Le mystérieux et séduisant Kakeru, ainsi que ces lettres envoyées du future la poussent à s'affirmer, et déjà à la fin de ce premier volume, la lycéenne semble avoir pris de l'assurance et évolué.
Ce que j'ai particulièrement apprécié, ce sont les passages du futur, que l'ont entrevois entre le présent. On sait comment est le futur et on connaît les relations de chacun. On passe de la joie et des bons moments du présent à la tristesse et l'accablement du futur puisque le groupe se réunis pour un évènement bien triste. On se demande alors si c'est définitif, si Naho ne peut rien faire, ou si au contraire en suivant les indications des lettres, elle peut changer le futur.
Les planches et le style graphique de l'auteure m'ont bien plu. Les dessins sont assez peu détaillés, puisqu'il n'y a pratiquement pas d'éléments de décor, mais ils sont agréables et les expressions sur les visages des personnages sont très bien dessinées.
À la fin du volume, on a droit à une histoire "bonus" coupée en plusieurs parties que l'on retrouve à chaque fin de tome. Bien que les dessins soient également attrayant, l'histoire est très niaise et sans grand intérêt.
 
Un manga qui nous fait passer de la joie à la mélancolie, avec des planches agréables et une histoire prenante où se mêle espoirs, regrets et amitiés.
 

L'infini + un - Amy Harmon

Couverture de L'infini + un


 
L'infini + un d'Amy Harmon,
 traduit de l'anglais par Fabienne Vidallet
 et paru aux éditions Robert Laffont
 dans leur collection R
 le 17 septembre 2015 au prix de 17,90 € 
Ma note livraddict: 19/20

"Un road trip plein d'émotions, une sublime romance. Amy Harmon est vraiment une auteure d'exception." Le blog Les faces cachées d'une flèche


Quatrième de couverture: 
Alliés improbables, hors-la-loi malgré eux, amoureux contre vents et marées, ils défient le destin.
Bonnie Rae Shelby, superstar mondiale, a tout pour elle : l'argent, la beauté, la gloire et... l'envie d'en finir avec la vie.
Finn Clyde, lui, n'est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu'il demande : qu'on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer aussi bien que les anéantir.
Une romance addictive où il est question d'étoiles filantes, de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.


Mon avis:
Comme beaucoup, c'est avec Nos faces cachées que j'ai découvert Amy Harmon, pour lequel j'avais eu un gros coup de cœur. C'est donc avec impatience que je voulais découvrir son nouveau roman. Avec celui-ci aussi, ça l'a complètement fait. L'infini + un a été ma première vraie lecture de 2016, je n'avais rien réussi à lire depuis plus d'un mois. J'avais pas mal d'attentes concernant ce livre, et contrairement à ce qui se passe dans ces cas là, je n'ai pas du tout été déçue ! Comment mieux commencer l'année, si ce n'est avec un coup de cœur ? ;)

Nous faisons la rencontre de Bonnie Rae Shelby, une chanteuse de country, "la petite fiancée de l'Amérique", qui semble mener une parfaite existence. En apparence. Evidemment que tout n'est pas rose, si elle songe à mettre fin à ses jours. On comprend dès le début que sa vie n'est pas facile. La pauvre jeune femme de vingt et un ans est exploitée par sa famille depuis sa jeunesse, pour qui sa carrière (l'argent qu'elle ramène) passe avant tout le reste. Un jour, un drame qui fait s'écrouler tout son monde l'amène à avoir des idées sombres, des pensées suicidaires. Jusqu'à ce jour, où elle passe à l'action. Bonnie est donc un personnage brisé, pour lequel j'ai ressenti énormément de compassion. Elle m'a beaucoup touchée, j'ai été très ému par son histoire - comme pour Infini James Clyde, dit Finn, qui n'a pas non plus eu la vie facile. Bonnie est simple, et a la main sur le cœur : elle n'hésite pas à aider ceux qui se trouvent sur son chemin, sans rien attendre en retour. J'ai beaucoup aimé la place que prenais la musique dans ce roman. Bonnie aime chanter et jouer de la guitare, et elle en fait bien profiter Clyde. Lui, il est tourné vers les mathématiques (c'est une bête dans ce domaine). J'ai aimé l'entendre parler maths, et j'étais un peu comme Bonnie: captivée. Finalement, j'en suis tombée moi aussi amoureuse.^^ 
Tout ce qu'il veut, c'est éviter les ennuis parce qu'il a un passé lourd. Malheureusement pour lui, avec Bonnie à ses côtés, il est en plein dedans (elle est un vrai aimant à emmerdes). Ainsi, durant leur road trip, les galères s'enchaînent, tout comme les merveilleux moments. À côté de ça, Clyde est très protecteur et vraiment patient à l’égard de Bonnie, face à toutes les péripéties qu'il doit affronter par sa faute. J’ai adoré le côté road trip du roman, traverser les USA, rencontrer tout ce beau monde que Bonnie ne peut s'empêcher d'aider, malgré les protestations de Finn. J'ai adoré les suivre pendant leur long périple, mêlé de chansons, de mathématiques et de nombreuses embûches.
Ils sont si différents, et pourtant, quelque chose les lie inextricablement. J'ai beaucoup apprécié les voir se découvrir, se prendre la tête, se rapprocher... J'ai été captivée par leur romance.
En parallèle à leur histoire, j'ai beaucoup aimé les références au couple de hors-la-loi que formait Bonnie & Clyde, et dont tout le monde connaît l'histoire. On a affaire à une version moderne de ce couple mythique en quelque sorte. J'ai appris beaucoup de chose sur eux et j'ai trouvé ces leçons plutôt intéressantes.
Comme avec Nos faces cachées, j'ai vraiment adoré le style d'écriture, la plume de l'auteur : simple mais très efficace et carrément addictive. Je n'ai d'ailleurs trouvé aucune longueur, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Ici, nous suivons deux narrations différentes : celle interne de Bonnie, et celle externe de Clyde. En plus de cela, il y a des paragraphes dans lesquels nous pouvons suivre l'avancée de l'enquête concernant la disparition de Bonnie. J'ai aimé ces différents points de vu changeant et très agréables.

J'ai été captivée du début à la fin. Je n'ai pas pu reposer le livre une fois commencé, et les pages tournaient sans que je m'en rende compte. L'intrigue est parfaitement bien mené, et a su me tenir en haleine tout du long. Le tout est pimenté par les conclusions hâtives et mensongères faites par la presse.

Alors, "happy end" ou destin tragique tel le couple des années 30 ?

Des personnages incroyables, une intrigue captivante, des émotions intenses, une romance sublime : une lecture merveilleuse qui confirme le talent de cette fantastique auteure.

Extrait:
— Reviens ici, pourvoyeur de chaleur, ai-je ordonné. Je vais fermer les yeux et tu vas me parler de maths pour m'endormir. Parle-moi des théorèmes. C'est comme ça que tu as dit, non ? Explique-moi pourquoi Einstein savait que E = mc2. Et commence par "Il était une fois", d'accord ?
— T'es un peu autoritaire, tu sais ?
— Je sais. Je suis obligée. C'est pour me rattraper parce que je ne suis pas née avec une calculatrice à la place du cerveau. Partage ta sagesse, Infini.
— Il était une fois...

J'ai pouffé de rire et Finn m'a ordonné de me taire avant de poursuivre son "histoire". J'ai fermé les yeux, plus contente et moins désespérée que ces derniers mois.
— Il était une fois un homme appelé Galilée.
— Galileo Figaro ! ai-je chanté en l'interrompant. Donne-moi le titre de cette chanson.
Bohemian Rhapsody de Queen, a répondu Clyde en soupirant comme s'il n'en pouvait plus.

— Bravo. Je voulais juste être sûre qu'on pouvait être amis toi et moi. Continue.
 

jeudi 25 février 2016

Le blog envahit les réseaux sociaux !

 
Hello !
Petit article à part pour vous informer que le blog est enfin sur les réseaux sociaux ! L'idée me trottait dans la tête depuis un moment, et je me suis enfin décidée.
Je ne me suis pas arrêté à un compte Facebook, puisque le blog a également envahit Twitter et Instagram.
Les comptes venant d'être créés, il n'y a rien pour le moment - mais ça va venir ! Il faut que je me familiarise avec eux, parce que je n'ai pas de comptes personnels sur ces réseaux. C'est donc tout nouveau pour moi !
C'est tout de même un grand pas pour le blog et j'en suis très contente ! :)
 
Bref, c'est par là que ça se passe :
 
https://www.facebook.com/blogunefilledanslesetoiles/https://twitter.com/_Danslesetoileshttps://www.instagram.com/une_fille_dans_les_etoiles/
 

Le Noir est ma Couleur #1: Le pari - Olivier Gay

Couverture de Le Noir est ma couleur, tome 1 : Le pari


 
 
 
Le Noir est ma Couleur, tome 1: Le pari
d'Olivier Gay, paru aux éditions Rageot
le 4 janvier 2014 au prix de 11,90 € 
Ma note livraddict: 17/20







Quatrième de couverture:
Normalement, Alexandre le bad boy du lycée n'aurait jamais prêté attention à Manon l'intello du premier rang. Pourtant, à la suite d'un pari, il a décidé de la séduire.
Normalement, Manon n'aurait jamais toléré qu'Alexandre vole à son secours. Pourtant dans l'obscurité d'une ruelle, sa présence s'est révélée décisive.
Alexandre doit se rendre à l'évidence. Rien n'est normal dans cette histoire.
Manon acceptera-t-elle qu'il entre par effraction dans son univers ?
Deux destins liés malgré les apparences...

 
Mon avis:
Cette lecture remonte à quelque temps maintenant... parce qu'en effet, je l'ai lu en juillet 2015 ! Mais j'avais vraiment envie de vous en parler, et ça alimentera le blog puisque je lis très peu depuis le début de l'année. Ce sera tout de même une courte chronique, du mieux que je puisse faire.
 
J'ai été surprise par cette lecture parce que je ne pensais pas aimer autant. En effet, je partais avec un petit a priori, j'étais très, très emballée au début, puis plus tant que ça...
Ce livre, c'est l'histoire magique de Manon, intello invisible, et Alexandre (je ne sais pas si je le qualifierais vraiment de bad boy), un ado fan de boxe qui s'intéresse à elle pour une raison moche - assez répugnante même. Dit comme ça, Alexandre paraît quelque peu exécrable et pas attachant. Eh bien pas du tout. Détestable, il l'est, mais étrangement, il est aussi à contrario, plutôt attachant. Derrière ses airs de sans-cœur, Alexandre est touchant et se révèle bon. J'ai aimé son personnage, même s'il est tête à claque.
Quant à Manon, elle est bien plus attachante qu'Alexandre parce qu'on peut s'identifier à elle et ainsi ressentir ses émotions. J'ai beaucoup aimé son caractère.
Les amis d'Alexandre sont bien pire que lui. Ils sont abominables parce qu'ils n'ont aucun respect pour les filles "comme Manon".
En plus d'être l'intello de service, Manon doit gérer sa sorcellerie. Parce qu'en effet, l'adolescente est un Mage et sa famille est l'une des plus puissantes de Paris car ses parents sont de grands Mages. Et on est loin de la sorcellerie classique, des formules et baguettes magiques. Ici, la sorcellerie tourne autour d'un spectre de couleurs qui peut être visualisé par les Mages. Chacune de ces couleurs correspond à un pouvoir en particulier. Ces pouvoirs dont les Mages sont dotés sont vraiment très originaux ! J'ai vraiment adoré cet univers créé par l'auteur, qui se démarque vraiment.
Cependant- il faut bien un point négatif -, ce tome permet surtout de poser les bases. L'action arrive tard dans l'histoire et les 3/4 se concentrent sur les explications afin que le lecteur comprennent parfaitement l'univers et l'histoire. C'est d'ailleurs très bien réussi ! 
Le style de l'auteur est très appréciable. Sa plume est agréable et fluide, et les touches d'humour par-ci, par-là sont vraiment très plaisantes. 
Suite à cette fin pleine en action et surprenante, il est clair que les évènements vont s'enchaîner dans les prochains tomes. J'ai hâte de découvrir la suite des aventures de nos héros !
 
Un univers de sorcellerie qui sort du lot, avec des personnages surprenants. Une lecture qui frôle le coup de cœur, mais qui n'en est pas un du fait de son manque d'action.

Extraits:
— Je ne suis PAS un vampire, d'accord ?
— Ok, tu es juste une fille avec des pouvoirs bizarres qui aime sucer le sang, ça me va aussi.

***
Les mages existent, ils sont parmi nous, et personne ne s'en est jamais rendu compte. Pas étonnant, s'ils font profils bas comme ses parents. Sa mère est bibliothécaire ... bibliothécaire ! D'accord elle aime les livres, mais quand même. Si j'avais possédé des pouvoirs, je serais au moins devenu, je ne sais pas, roi du monde ou un truc comme ça.
***
Elle regarde son frère. Son frère la regarde. Ils regardent mes liens. La machine à laver les regarde.
***
— Quoi, pas de suppliques pour épargner votre vie ?
— Ça changerait quelque chose ?
— Hélas, non.
— Alors, je te crache à la gueule.

 

mercredi 24 février 2016

[Du livre au film] La 5e vague

 
Je vous retrouve pour la chronique de l'adaptation de La 5e vague de Rick Yancey - enfin ! Cela va bientôt faire un mois que je l'ai vu, mais mieux vaut tard que jamais comme on dit ! ;)
 
Afficher l'image d'origine

 

Titre: La 5e vague
D'après: La 5e vague de Rick Yancey
Réalisé par: J. Blakeson
Date de sortie française: 27 janvier 2016
Avec: Chloë Grace Moretz (Cassiopée, aka Cassie), Nick Robinson (Ben Parrish), Alex Roe (Evan Walker), Zackary Arthur (Sammy), Liev Schreiber (Colonel Vosh), Maika Monroe (Ringer)...

Synopsis:
Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance…
 
Mon avis:
C'est avec empressement que je m'étais rendue au cinéma le week-end de sa sortie.
J. Blakeson a réalisé une bonne adaptation, même si certains points m'ont quelque peu déçue (on ne peut pas y échapper !^^).
 
Afficher l'image d'origine
Commençons par les acteurs. Chloë Grace Moretz, qui incarne Cassiopée (Cassie), est une actrice que j'aime beaucoup. Elle est jeune (18 ans) mais a du talent et a déjà joué dans pas mal de films dans lesquels elle incarne vraiment très bien les personnages. Et elle ne fait pas exception dans La 5e vague, elle est au top ! Je trouve que ce genre de rôle lui va très bien ! Par contre, je veux bien son secret pour rester toujours aussi parfaitement coiffée. Elle court, elle rampe, elle dort contre un arbre, mais ses cheveux ne bougent pas : elle a toujours de parfaites boucles. C'est assez fréquent dans les films, et c'est ce qui est énervant. Ça ne fait pas du tout réaliste et naturel, et c'est bien dommage.
Afficher l'image d'origineLe personnage d'Evan Walker est quant à lui interprété par Alex Roa. J'étais restée bouche-bée devant la bande-annonce parce que très surprise de ce choix. Pour moi, il ne convenait pas. Je n'imaginais pas du tout Evan ainsi. Et pour tout vous avouer, je ne trouve pas l'acteur particulièrement séduisant (je l'avais même trouvé sans aucun charme dans la bande-annonce). Finalement, j'ai quelque peu changé d'avis en voyant le film - et ce n'est pas à cause de la scène du lac et de ses tablettes ! ;D
Il s'est révélé plutôt bon acteur, et même séduisant contrairement à mon premier ressenti.
Afficher l'image d'origine
J'aurais aimé voir davantage Ben Parrish (Zombie) joué par Nick Robinson. Ce que j'ai vu m'a plu mais il n'est pas beaucoup présent. OK, comme dans le livre me direz-vous, mais j'ai bien aimé l'acteur et des scènes plus longues ne m'auraient en aucun cas dérangée (au contraire pour certaines même, comme la mission de l'équipe sur le terrain qui aurait gagnée à être plus longue selon moi).
Afficher l'image d'origineL'acteur jouant le petit frère de Cassie, Sammy, est mignon comme tout. Je l'imaginais très bien comme ça et je trouve qu'il colle parfaitement au personnage, en se basant sur le peu que l'on voit, parce qu'encore une fois, on en voit pas assez.
Le personnage qui m'a le plus surprise est Ringer. J'ai trouvé l'actrice pas géniale. Je ne me l'étais pas imaginée ainsi encore une fois, et son style à la gothique n'arrangeait rien.
Afficher l'image d'origine
 
L'action est bonne, les effets spéciaux sont bien faits, tout comme les décors qui sont vraiment beaux... c'est d'ailleurs l'un des points forts de cette adaptation, parce que j'avais l'impression de relire le livre. Tout était comme je l'avais imaginé en le lisant, et c'était vraiment incroyable et super agréable !
Sur ce point donc, le film respecte complètement le bouquin !
 
Afficher l'image d'origine
Ce que j'ai également à reprocher au film, ce sont les scènes parfois trop courtes, ou des passages importants zappés. Ce qui est énervant avec les adaptations, c'est ça, même si on ne peut pas passer à côté...
Pas mal de scènes doivent obligatoirement passer à la trappe, je sais, mais ici, certaines n'auraient pas dû l'être. Comme l'entraînement de Sammy (alias Nugget), Ben (alias Zombie) et des autres membres, passage jeté aux oubliettes qui m'a vraiment manqué.
Je cite une seconde fois la mission de l'équipe sur le terrain, qui était trop rapide à mon goût, ou encore la guérison de Cassie dans la maison (et donc la naissance de leur sentiment et de la confiance, qui arrive trop vite).
En général, j'ai trouvé le film trop rapide. On a pas vraiment le temps de s'attacher aux personnages, surtout les secondaires, que l'on voit beaucoup moins. C'est très dommage.
Hormis cela, l'adaptation respecte très bien le livre. Les détails sont là et on a l'impression de "relire" le livre en quelque sorte.
Dernier point négatif : la romance entre Cassie et Evan. J'ai trouvé qu'elle était trop présente par rapport au livre. Je n'avais pas l'impression d'avoir affaire à un livre de science-fiction et une romance, alors que devant le film si. Pour moi, elle prend une place un peu trop importante dans le film.

Une adaptation qui respecte le livre malgré sa rapidité, le manque de certaines scènes et le choix de quelques acteurs/personnages qui ne collaient pas au livre.

Afficher l'image d'origine
 
Et vous, l'avez-vous vu ? Qu'en avez-vous pensé ? :)

[Top Ten Tuesday #39] Les 10 livres dont vous avez finalement préféré le film/la série

 
 
On se retrouve aujourd'hui pour un TTT. Je n'ai pas fait celui de la semaine dernière, dont le thème était: Les 10 magazines ou webzines à suivre, pour la simple et bonne raison que je n'avais aucun magazine ou webzine à vous donner...

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par
The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani, puis sur celui de Froggy. Cette semaine, le thème est: Les 10 livres dont vous avez finalement préféré le film/la série. Encore un thème pas dès plus faciles, que j'ai hésité à faire. Lorsque les livres Young adult sont adaptés, ce n'est jamais en mieux. Je regarde parfois des adaptations avant de lire les livres, et je n'ai pas particulièrement envie de remédier à ça par la suite...
Ce n'est donc pas un top ten, mais un top five...
 
5. La voleuse de livres de Markus Zusak. Je n'ai pas fini le livre (laissé de côté parce qu'il ne me plaisait pas), mais j'ai beaucoup aimé le film.
Couverture de La Voleuse de livresAfficher l'image d'origine
4. Vivants d'Isaac Marion. J'ai préféré un chouia le film (Warm bodies) au livre, parce que ce dernière traînait parfois un peu en longueur.
Couverture de Vivants, Tome 1 : VivantsAfficher l'image d'origine
 
3. Walking Dead de Robert Kirkman,
 
Couverture de Walking Dead, Tome 1 : Passé décomposéAfficher l'image d'origine
2. Le journal d'un vampire de L. J. Smith. Là encore, je suis fan de la série (The Vampire Diaries) et je n'ai franchement pas accroché aux bouquins.
Couverture de Journal d'un Vampire, Tome 1 : Le RéveilAfficher l'image d'origine
1. Les 100 de Kass Morgan. La série (The 100) est une pure merveille, et les livres sont loin d'être à la hauteur. Ils ne sont pas mauvais, mais j'ai été bien déçue...
 Couverture : Les 100, Tome 1Afficher l'image d'origine

lundi 22 février 2016

[C'est lundi, que lisez-vous ? #20]

 
C'est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et est repris sur le blog de Galleane.
 
Chaque lundi, on doit répondre à trois petites questions:

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
 
Mes lectures de la semaine précédente:
 
Couverture de King's Game, Tome 2Couverture de Wait for You, Tome 2 : Jeu d'innocence

Ma lecture en cours:
 
Couverture de Phobos, Tome 1 : Les ÉphémèresLéonor et les passagers du Cupido décident de descendre sur Mars malgré leur découverte à propos du programme Genesis. Dans le désert aride de la planète, ils doivent garder le sourire face aux caméras alors que des jalousies, rancœurs et passions inavouées déstabilisent les jeunes couples.






Ma prochaine lecture:
Je vais déjà finir mes nombreuses lectures laissées de côté...



Bonne semaine et belles lectures ! :)