Dernières chroniques


http://unefilledanslesetoiles.blogspot.com/2018/10/adopted-love-tome-1-gaia-alexia.htmlhttp://unefilledanslesetoiles.blogspot.com/2018/09/je-ne-te-hais-plus-du-tout-lovely.html
http://unefilledanslesetoiles.blogspot.com/2018/04/trois-de-tes-secrets-julie-buxbaum.htmlCouverture du livre : Lovely Vicious, Tome 2 : Forget Me Alwayshttp://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2018/02/mini-chronique-la-bulle-tifenn-chiquello.html 



mardi 30 octobre 2018

Adopted love, tome 1 - Gaïa Alexia

Couverture du livre : Adopted Love, Tome 1



 

Adopted love, tome 1
de Gaïa Alexia,

paru aux éditions Hugo Roman

dans leur collection New Romance Poche
le 12 octobre 2017
au prix de 7,60 
Ma note livraddict: 16/20


QUATRIÈME DE COUVERTURE
Orphelin, Teagan erre depuis son plus jeune âge de foyers en familles d’accueil. 
Bad boy écorché par la vie, la justice le rattrape à l’aube de ses 18 ans. La sentence ? Un an de conditionnelle durant lequel il devra se tenir à carreau s’il ne veut pas finir en prison.
Il ne lui reste qu’une chance de se remettre dans le droit chemin et c’est dans une ultime famille d’accueil qu’elle va se jouer. Mais la rencontre avec Elena, la fille aînée de la famille risque de compliquer les choses.

MON AVIS
Ce titre ne m'a pas de suite attirée, mais lorsque je m'y suis intéressé, les nombreuses éloges que j'ai pu trouver m'ont vraiment tentée ! Et je ne peux pas dire que je regrette d'avoir donné sa chance à cette romance.
Adopted love à l'air d'être une énième romance sur un bad boy brisé, ballotté de foyers en familles d'accueils - dans un sens, elle l'est un peu, évidemment -, mais l'auteure nous offre une histoire très développée et profonde.

Teagan incarne l'image du bad boy par excellence: violent, colérique, renfermé comme une huitre, look atypique, et casier long comme le bras…
Après avoir encore été attrapé par la police pour vol et à l'aube de ses 18ans, il n'a d'autre choix que de passer un an dans une famille d'accueil pour échapper à la prison.
C'est alors qu'il rencontre Elena, aussi peu bavarde et aussi froide que lui. Deux tempérament de feu ensemble, ça ne fait pas bon ménage… Du moins au départ !

Teagan, malgré les apparences, est un gentil garçon et il facile de s'attacher à lui. Probablement aussi dû à son histoire, qui facilite la compréhension de son comportement si agressif. Tout s'explique petit à petit, et la vérité est encore plus horrible et émouvante qu'il n'y paraît. Il a beau jouer les durs, repousser tout le monde et ne rien laisser paraître, il est vulnérable et c'est ce qui le rend si attachant.

C'est la même chose du côté d'Elena. Parfois un vraie tête à claque, pourtant son histoire m'a profondément touchée, à tel point que je ne pouvais plus rien lui reprocher. Non pas que je la comprenais, mais je ne pouvais pas lui reprocher ses réactions face à l'atrocité qu'elle a vécue seule, cachée aux yeux de tous.
Ils font de leur mieux pour avancer, mais tourner la page sur son passé s'avère être bien difficile pour nos deux torturés.

Les personnages secondaires constituent un véritable point fort ! Autant le père d'Elena, avec qui Teagan va entretenir une relation difficile mais finalement assez fusionnelle, que Natalie, l'assistante sociale - et tellement plus encore - qui s'occupe de Teagan depuis toujours, et les autres membres de la famille. Je les ai vraiment adorés de par leur comportement, et la relation qu'ils entretiennent chacun avec Teag m'a beaucoup touchée.

La relation Teag/Elena est vraiment plaisante à suivre. Ils appartiennent à deux mondes bien différents, mais souffrent tous les deux (bien que pas de la même manière). La carapace qu'ils ont forgée pour se protéger va s'effriter en même temps que l'évolution de leur relation. Celle-ci restera explosive du début à la fin: provocations, accès de rage et non-dits rythment leur quotidien. L'attraction entre eux est immédiate, mais on découvre au fil des pages un amour qui se développe profondément. Ils vont s'apaiser l'un l'autre, se retenir et se faire du bien.

La plume est fluide (bien que je déplore certaines descriptions trop lourdes) et j'ai aussi beaucoup apprécié découvrir cette histoire du point de vue de Teagan, même si le langage se fait d'autant plus familier. Un point de vue masculin comme on en trouve peu, une bonne bouffée d'air frais. Petit point fort encore pour le savoir et les recherches vraisemblables de l'auteure sur tout ce qui est adoption et familles d'accueils de l'autre côté de l'océan.
Après cette fin horrible qui nous laisse sur un cliffhanger explosif, difficile de résister à l'envie de se ruer en librairie pour se jeter sur la suite. C'est d'ailleurs pourquoi je n'ai pas attendue et me suis immédiatement procuré le second tome !

Un premier tome agréable où l'on suit des personnages attachants et touchants. Une romance plaisante entre deux être meurtris, aux passés bien chargés, qui s'apaisent réciproquement. Une bonne surprise !

EXTRAITS
Je retrouve ma lionne qui me tend une chemise bleu clair.
- Pour aller avec tes yeux, me dit-elle.
J'en lâche un rire. Quelle connerie ! Elle se marre aussi.
- Blanc alors ? ajoute-t-elle.
Pour aller avec quoi ? Mes dents ?
***
Sa joue se pose sur mon torse, ma main finit dans ses cheveux que je caresse doucement. Peut-être que c'est juste ça être amoureux: n'être jamais sûr de rien, flipper pour un oui ou un non, essayer de lire dans des regards et avoir un besoin insatiable de l'autre. Je crois que n'ai pas le choix. Sans le vouloir, la lionne dicte sa loi: être sans elle, une torture, être avec elle, une torture aussi. Alors autant être avec elle, quitte à en chier.
***
Je me casse et laisse ma lionne en souffrance dans son antre. J'aimerai pouvoir lui parler plus, elle en ferait peut-être autant. Parce que plus je la vois, plus je me rends compte que de nous deux, celui qui parle le moins, c'est elle. Rien ne sort, jamais.
***
- Tu fais vraiment chier ! Tu lui écrivais sur un papier et on était tranquilles. Non, au lieu de ça, tu fais ton insolent de merde et tu provoques la prof la plus reloue de tout le lycée. Maintenant, on va passer nos soirées en retenue, bravo ! C'est du Teagan tout craché, ça. Monsieur le rebelle pas foutu de dire qu'il ne parle pas…
***
Avec elle, quand je pense tout contrôler, le lapin que je suis se retrouve toujours coincé entre les griffes du félin: je suis prêt à lui donner ce qu'elle demande et à prendre le peu qu'elle me donnera.

1 commentaire: