Dernières chroniques

 
https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/07/anna-et-lhomme-hirondelle-gavriel-savit.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/07/je-te-hais-passionnement-lovely-vicious.html http://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/07/never-never-saison-1-colleen-hoover.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/06/opale-lux-3-jennifer-l-armentrout.htmlhttps://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/05/une-place-pour-lespoir-virginie-coedelo.html
 
 

dimanche 2 août 2015

[Bilan du mois] Juillet 2015

Salut à tous ! On se retrouve en ce deuxième jour d'août - déjà ! :'( - pour le bilan de juillet !

Livres:
Ce mois-ci, j'ai pu lire davantage que les précédents puisque 5 livres ont quittés ma PAL. Je ne vous dis même pas à quel point je suis en retard dans les chroniques (que j'espère rattraper ce mois...).
J'ai tout d'abord dévoré Obsession, un spin-off de Lux, de Jennifer L. Armentrout, qui est vraiment génial (ma chronique ici) !

J'ai ensuite continué le mois avec Respire de K. A. Tucker (Ten Tiny Breath #1) qui m'a vraiment plu et pas mal ému.
Puis j'ai lu le premier tome du noir est ma couleur d'Olivier Gay qui m'a plutôt surprise parce que je ne pensais pas accrocher autant. C'est une superbe histoire, j'ai hâte de connaître la suite !
Je me suis également arrêté à une quarantaine de pages de la fin de How to love de Katie Cotugno. Peut-être que je le finirais prochainement, mais étant donné qu'il ne m'a pas plus emportée que ça et que la fin est ne sera, sans aucun doute, pas une surprise, je me demande si c'est vraiment nécessaire de le finir...

Après ça, j'ai eu une panne et il a fallut que j'achète Nos faces cachées pour me sortir de là, que j'ai lu en quelques petites heures. C'est un livre incroyable, bouleversant et... trop court ! Un gros coup de cœur.

Films:
J'ai vu un total de 7 films durant ce mois.
Born to Race Fast Track, un film de courses de voitures avec deux acteurs de la série Awkward, ne m'a pas vraiment emballée. C'est du déjà vu, on n'est pas surpris une seule fois... pas génial.



Bis m'a bien fait rire. Les acteurs sont au top, l'idée est bonne sans être très élaborée - deux amis d’enfance se retrouvent propulsés en 1986 alors qu’ils n’ont que 17 ans - et certains passages sont vraiment drôles ! C'est bien joué et sympathique, même si la fin est très prévisible.


J'ai été déçue par Gunman (avec Sean Penn). L'action est bonne, mais l'histoire... vraiment rien d'extraordinaire et parfois incohérente ! C'est du vu et revu.



Déception également avec Les minions. J'étais sceptique avant d'entrer dans la salle de ciné. Un film sur les minions ? J'adore les minions, mais de là à réserver plus d'une heure à des créatures qui ne dont on ne comprend la langue (et qui sont certes, extrêmement drôles...). Je me suis dit que j'allais bien me marrer après tout. Et bien non. Enfin si, c'était drôle, parfois... Si on enlève la parole aux minions, le films n'a plus grand chose. Je l'ai trouvé trop long, l'action n'est que trop peu présente, et le 3D ne sert strictement à rien (si ce n'est nous bousiller les yeux...). Je suis déçue par ces petites créatures jaunes mangeuses de... banana ! J'aurais voulu me fendre la poire quoi !


Mais après de telles déceptions, rien de mieux qu'un bon Marvel ! Ant-man (avec Paul Rudd) m'a beaucoup plu. C'est loin d'être le meilleur Marvel, mais c'en ai un comme on les aime, et moi j'ai beaucoup aimé.






Encore une déception avec Charlie Mortdecai, joué par Johnny Depp et sa femme par Gwyneth Paltrow. Ces deux-là m'ont vraiment déçue, c'est un film sans grand intérêt (pour ne pas dire aucun...).






Et dernièrement, je suis - enfin ! - allée voir Terminator Genisys ! Des effets spéciaux vraiment supers, des acteurs incroyables, une histoire géniale, et de l'action: tout ce qu'il faut à un film pour être top !








Séries:
Eh oui, ce mois, je parle série, puisque j'ai terminé la première saison de deux séries ! Netflix est à l'honneur car celles-ci ne sont autres que Orange is the new black et Sense8 !

Entre les murs de la prison pour femmes de Litchfield, la vie n’est pas rose tous les jours. Rattrapées par le passé, des détenues venues d’horizons divers cohabitent dans cette société en vase clos. Si coups bas et tensions sont monnaie courante, l’amour, la solidarité mais surtout l’humour subsistent dans le quotidien des inoubliables prisonnières.








Orange is the new black
ne me tentait pas plus que ça, mais sur les recommandations d'un proche, je me suis lancée dans la saison 1. C'est plutôt surprise que j'ai découvert, épisode après épisode, l'histoire de ces femmes emprisonnées, et plus particulièrement celle de Piper Chapman. C'est une série originale, drôle et quelque peu barrée qui m'a convaincue. À voir les prochaines saisons (il y a déjà 3 saisons de 13 épisodes d'une cinquantaine de minutes).


Huit individus éparpillés aux quatre coins du monde sont connectés par une soudaine et violente vision. Désormais liés, ils se retrouvent capables du jour au lendemain de se voir, de se sentir, de s'entendre et de se parler comme s'ils étaient au même endroit, et ainsi accéder aux plus sombres secrets des uns et des autres. Les huit doivent dès lors s'adapter à ce nouveau don, mais aussi comprendre le pourquoi du comment. Fuyant une organisation qui veut les capturer, les tuer ou faire d'eux des cobayes, ils cherchent quelles conséquences ce bouleversement pourrait avoir sur l'humanité.


J'ai un gros coup de cœur pour Sense8, série qui fait sensation en ce moment et je comprends pourquoi. Elle est prenante, elle aussi originale (ça change des séries policières, de vampires et autres créatures...), et les personnage sont tous attachants - avec leurs secrets et leur vie complètement différentes. Et l'intrigue est fantastique ! J'ai dévoré la première saison (également de peu d'épisodes - 12 exactement - mais de cinquante minutes chacun) et j'attends la deuxième avec impatience. Je conseille vraiment cette série !

Je tiens tout de même à prévenir les âmes sensibles que les scènes de sexes et de nus sont présentent dans ces deux séries et ne sont en aucun cas censurées.


Acquisitions livresques:
 
Eh oui, encore des achats... et vraiment pas mal ce mois-ci, puisque j'ai acheté deux livres à la fnac, puis deux autres d'occasion à Gibert Jeune, et j'ai commandé quatre autres livres sur Amazon (n'étant pas disponibles à la fnac à côté de chez moi...) qui ont été très vite envoyés et que j'ai reçu hier. Ce qui nous fait un total de huit bouquins... :/

Nos faces cachées d'Amy Harmon: un livre que j'ai lu aussitôt acheté et dont la chronique ne va pas tarder à arriver.


Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu'aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l'on retrouve en couverture des romances, et c'est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu'à ce qu'il ne le soit plus...Nos faces cachées nous conte l'histoire de cinq jeunes hommes qui ont grandi ensemble et qui partent à la guerre. C'est une histoire de deuil. De deuil collectif et individuel, de deuil de la beauté, de vies brisées, d'identités perdues. L'histoire de l'amour que porte une fille à un garçon en mille morceaux, l'histoire de l'amour que porte ce guerrier meurtri dans sa chair à une fille ordinaire. Mais aussi l'histoire d'une amitié qui vient à bout des pires chagrins, d'un héroïsme qui dépasse sa propre définition. Une version moderne de La Belle et la Bête qui nous fera découvrir avec émotion qu'il y a un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...



The Mortal Instruments, tome 1: La Cité des Ténèbres de Cassandra Clare, que je veux lire depuis une éternité !

New York, de nos jours. Au cours d’une soirée, Clary, 15 ans, est témoin d’un meurtre. Elle est
terrifiée lorsque le corps de la victime disparaît mystérieusement devant ses yeux… Elle découvre alors l’existence d’une guerre invisible entre des forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres. Le mystérieux Jace est l’un d’entre eux. À ses côtés, Clary va jouer dans cette aventure un rôle qu’elle n’aurait jamais imaginé.








ZOM-B, tome 1 de Darren Shan, que j'ai eu d'occasion mais dans un état irréprochable !


B. Smith, élève d’un collège londonien, mène une vie quelque peu chaotique avec ses potes, sa mère et son père… raciste déclaré et fier de l’être. Pour éviter les disputes qui dégénèrent trop souvent, B. se range à ses points de vue radicaux et accumule les provocations et les bagarres.
Seulement voilà, une invasion zombie de grande envergure va remettre en question toutes ses certitudes. Entre son parcours de cancre, la violence de son père et l’irruption de morts-vivants dans les couloirs de son bahut, B. va devoir s’endurcir et faire des choix importants pour sa survie.
Lorsque la fin du monde est proche, les monstres
sont-ils vraiment ceux que l’on croit ?




Parallon, tome 1 de Dee Shulman, que j'ai également trouvé d'occasion pour pas très cher.


Un gladiateur romain qui ne connaît pas la peur et une jeune fille du XXIe siècle, insouciante et rebelle. Deux mille ans les séparent, un mystérieux virus va les réunir...
152 après J.-C. : Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l'arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.
2012 après J.-C. : Élève brillante mais à problèmes, Eva a été placée dans une école pour surdoués, une vie qu'un incident dans un laboratoire de biologie fait basculer à jamais.
Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n'est pas de celles qu'on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel...
Leur passion survivra-t-elle à la collision de deux mondes ?



Les Misérables (texte intégral) de Victor Hugo. J'ai envie de le lire depuis longtemps, mais les 1600 pages et la taille du bouquin me font un peu peur...

La foule des malheureux contre qui s'acharnent la malice du sort et la malignité de l'homme, Hugo a su la peindre sous des aspects aussi atroces que grandioses dans des tableaux dont la plupart sont désormais classiques.
C'est Jean Valjean, ce rude gaillard qui peut, d'un coup de reins, soulever une charrette embourbée, cet acrobate aux évasions spectaculaires, cet ancien forçat qui est peut-être un saint... C'est Gavroche, le petit Parisien gouailleur. Ce sont Cosette, la fillette martyre, Javert, le policier inflexible, des malheureux et des coquins : " les Misérables... ".


Orgueil et préjugés de Jane Austen, encore une histoire que je souhaite découvrir depuis belle lurette.


Élisabeth Bennet a quatre sœurs et une mère qui ne songe qu'à les marier. Quand parvient la nouvelle de l'installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d'autant plus qu'il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits...
Jane Austen peint avec ce qu'il faut d'ironie les turbulences du cœur des jeunes filles et, aujourd'hui comme hier, on s'indigne avec l'orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu'emprunte l'amour...

Jane Eyre de Charlotte Brontë.

Orpheline, Jane Eyre est recueilli à contrecœur par une tante qui la traite durement. Placée dans un orphelinat, elle y reste jusqu'à l'âge de dix-huit ans. Elle devient alors institutrice dans une famille et tombe passionnément amoureuse du père de son élève. Un amour partagé, auquel elle résistera d'abord. Mais son sentiment, plus fort que tout, aura raison de ses incertitudes.










Les Hauts de Hurle-Vent d'Emily Brontë.


Adopté par la famille Earnshaw, Heathcliff est élevé dans le domaine de Wuthering Heights. À la mort de son père, il est réduit au rôle de domestique. Seule la jeune Cathy Earnshaw lui permet de supporter les mauvais traitements et les insultes. Devenus inséparables, ils éprouvent bientôt l’un pour l’autre une passion dévorante. Mais leurs différences sociales condamnent leur relation. Malgré son amour, Cathy ne peut imaginer une union avec un homme sans rang ni éducation. Heathcliff en gardera à jamais une blessure profonde. De celles qui inspirent un sentiment de vengeance.


2 commentaires:

  1. Mois pas mal ! J'ai tout juste commencé Orange is the new black et tu me rassures à continuer !!

    8 livres ?! La vache ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui^^ Elle est vraiment pas mal :)
      M'en parles pas... je sais pas me restreindre :(

      Supprimer