Dernières chroniques

 
https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/07/je-te-hais-passionnement-lovely-vicious.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/ https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/06/opale-lux-3-jennifer-l-armentrout.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/05/une-place-pour-lespoir-virginie-coedelo.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/05/another-story-of-bad-boys-mathilde-aloha.html 

samedi 27 février 2016

L'infini + un - Amy Harmon

Couverture de L'infini + un


 
L'infini + un d'Amy Harmon,
 traduit de l'anglais par Fabienne Vidallet
 et paru aux éditions Robert Laffont
 dans leur collection R
 le 17 septembre 2015 au prix de 17,90 € 
Ma note livraddict: 19/20

"Un road trip plein d'émotions, une sublime romance. Amy Harmon est vraiment une auteure d'exception." Le blog Les faces cachées d'une flèche


Quatrième de couverture: 
Alliés improbables, hors-la-loi malgré eux, amoureux contre vents et marées, ils défient le destin.
Bonnie Rae Shelby, superstar mondiale, a tout pour elle : l'argent, la beauté, la gloire et... l'envie d'en finir avec la vie.
Finn Clyde, lui, n'est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu'il demande : qu'on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer aussi bien que les anéantir.
Une romance addictive où il est question d'étoiles filantes, de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.


Mon avis:
Comme beaucoup, c'est avec Nos faces cachées que j'ai découvert Amy Harmon, pour lequel j'avais eu un gros coup de cœur. C'est donc avec impatience que je voulais découvrir son nouveau roman. Avec celui-ci aussi, ça l'a complètement fait. L'infini + un a été ma première vraie lecture de 2016, je n'avais rien réussi à lire depuis plus d'un mois. J'avais pas mal d'attentes concernant ce livre, et contrairement à ce qui se passe dans ces cas là, je n'ai pas du tout été déçue ! Comment mieux commencer l'année, si ce n'est avec un coup de cœur ? ;)

Nous faisons la rencontre de Bonnie Rae Shelby, une chanteuse de country, "la petite fiancée de l'Amérique", qui semble mener une parfaite existence. En apparence. Evidemment que tout n'est pas rose, si elle songe à mettre fin à ses jours. On comprend dès le début que sa vie n'est pas facile. La pauvre jeune femme de vingt et un ans est exploitée par sa famille depuis sa jeunesse, pour qui sa carrière (l'argent qu'elle ramène) passe avant tout le reste. Un jour, un drame qui fait s'écrouler tout son monde l'amène à avoir des idées sombres, des pensées suicidaires. Jusqu'à ce jour, où elle passe à l'action. Bonnie est donc un personnage brisé, pour lequel j'ai ressenti énormément de compassion. Elle m'a beaucoup touchée, j'ai été très ému par son histoire - comme pour Infini James Clyde, dit Finn, qui n'a pas non plus eu la vie facile. Bonnie est simple, et a la main sur le cœur : elle n'hésite pas à aider ceux qui se trouvent sur son chemin, sans rien attendre en retour. J'ai beaucoup aimé la place que prenais la musique dans ce roman. Bonnie aime chanter et jouer de la guitare, et elle en fait bien profiter Clyde. Lui, il est tourné vers les mathématiques (c'est une bête dans ce domaine). J'ai aimé l'entendre parler maths, et j'étais un peu comme Bonnie: captivée. Finalement, j'en suis tombée moi aussi amoureuse.^^ 
Tout ce qu'il veut, c'est éviter les ennuis parce qu'il a un passé lourd. Malheureusement pour lui, avec Bonnie à ses côtés, il est en plein dedans (elle est un vrai aimant à emmerdes). Ainsi, durant leur road trip, les galères s'enchaînent, tout comme les merveilleux moments. À côté de ça, Clyde est très protecteur et vraiment patient à l’égard de Bonnie, face à toutes les péripéties qu'il doit affronter par sa faute. J’ai adoré le côté road trip du roman, traverser les USA, rencontrer tout ce beau monde que Bonnie ne peut s'empêcher d'aider, malgré les protestations de Finn. J'ai adoré les suivre pendant leur long périple, mêlé de chansons, de mathématiques et de nombreuses embûches.
Ils sont si différents, et pourtant, quelque chose les lie inextricablement. J'ai beaucoup apprécié les voir se découvrir, se prendre la tête, se rapprocher... J'ai été captivée par leur romance.
En parallèle à leur histoire, j'ai beaucoup aimé les références au couple de hors-la-loi que formait Bonnie & Clyde, et dont tout le monde connaît l'histoire. On a affaire à une version moderne de ce couple mythique en quelque sorte. J'ai appris beaucoup de chose sur eux et j'ai trouvé ces leçons plutôt intéressantes.
Comme avec Nos faces cachées, j'ai vraiment adoré le style d'écriture, la plume de l'auteur : simple mais très efficace et carrément addictive. Je n'ai d'ailleurs trouvé aucune longueur, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Ici, nous suivons deux narrations différentes : celle interne de Bonnie, et celle externe de Clyde. En plus de cela, il y a des paragraphes dans lesquels nous pouvons suivre l'avancée de l'enquête concernant la disparition de Bonnie. J'ai aimé ces différents points de vu changeant et très agréables.

J'ai été captivée du début à la fin. Je n'ai pas pu reposer le livre une fois commencé, et les pages tournaient sans que je m'en rende compte. L'intrigue est parfaitement bien mené, et a su me tenir en haleine tout du long. Le tout est pimenté par les conclusions hâtives et mensongères faites par la presse.

Alors, "happy end" ou destin tragique tel le couple des années 30 ?

Des personnages incroyables, une intrigue captivante, des émotions intenses, une romance sublime : une lecture merveilleuse qui confirme le talent de cette fantastique auteure.

Extrait:
— Reviens ici, pourvoyeur de chaleur, ai-je ordonné. Je vais fermer les yeux et tu vas me parler de maths pour m'endormir. Parle-moi des théorèmes. C'est comme ça que tu as dit, non ? Explique-moi pourquoi Einstein savait que E = mc2. Et commence par "Il était une fois", d'accord ?
— T'es un peu autoritaire, tu sais ?
— Je sais. Je suis obligée. C'est pour me rattraper parce que je ne suis pas née avec une calculatrice à la place du cerveau. Partage ta sagesse, Infini.
— Il était une fois...

J'ai pouffé de rire et Finn m'a ordonné de me taire avant de poursuivre son "histoire". J'ai fermé les yeux, plus contente et moins désespérée que ces derniers mois.
— Il était une fois un homme appelé Galilée.
— Galileo Figaro ! ai-je chanté en l'interrompant. Donne-moi le titre de cette chanson.
Bohemian Rhapsody de Queen, a répondu Clyde en soupirant comme s'il n'en pouvait plus.

— Bravo. Je voulais juste être sûre qu'on pouvait être amis toi et moi. Continue.
 

10 commentaires:

  1. ♥♥♥
    Mon plus gros coup de cœur de 2016 (oui oui, nous ne sommes qu'en février, mais ça va être difficile de le surpasser ^^).

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air pas mal, mais j'ai un peu peur d'être déçue... :/ En tout cas, tu donnes bien envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te le conseiller ! J'espère que tu ne seras pas déçue si tu le lis^^
      J'en suis contente :D

      Supprimer
  3. Oh tu me donnes bien envie de le lire après mon coup de cœur pour nos faces cachées ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fonce ! J'espère qu'il te plaira tout autant qu'à moi ! :)

      Supprimer
  4. Je n'ai pas encore lu Nos faces cachées mais je désirais découvrir l'auteure sans tous les avis autour (j'ai lu ce roman 10 jours après sa sortie ^^) ! Du coup, j'ai lu L'infini + un que j'ai vraiment adoré :D Pas un coup de coeur mais une excellente lecture :p À présent, je désire découvrir Nos faces cachées :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée, le bruit autour d'un livre peut en effet gâcher la lecture... :/
      Il faut, il faut ! J'espère qu'il te plaira (moi, il m'a plu davantage que L'infini + un, même si ce n'est pas comparable^^). J'ai hâte d'avoir ton avis !

      Supprimer
  5. Il va falloir, que je me mette au Amy Harmon ! Tu me donnes envie, en plus le récit papote musique !^^
    Owli

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme, il le faut ! Eh oui, quoi de mieux que la musique ? ;)

      Supprimer