Dernières chroniques


Couverture du livre : Forget Tomorrow, Tome 2 : Remember Yesterdayhttps://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/09/mini-chronique-outliers-1-les-anomalies.htmlCouverture du livre : Anna et l'homme-hirondelleCouverture du livre : Lovely Vicious, Tome 1 : Je te hais... passionnémentCouverture du livre : Never Never, Tome 1

samedi 19 septembre 2015

Nos faces cachées - Amy Harmon

Couverture de Nos faces cachées
Nos faces cachées d'Amy Harmon,
traduit de l'anglais par Fabienne Vidallet
et paru aux éditions Robert Laffont
 dans leur collection R
le 22 janvier 2015
au prix de 17,90 € 
Ma note livraddict: 20/20

"C'est poignant, magnifique, magique ! Comme dans Nos étoiles contraires de John Green, on ne cesse de pleurer, mais pour ne retenir à la fin que les messages d'espoir et d'amour, la leçon de vie." Blog Le Boudoir écarlate


Quatrième de couverture:
Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être...
Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire.
L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...

Mon avis:
Je m'excuse si ma chronique est un peu fouillis, mais j'ai beaucoup de mal à exprimer mon ressenti sur cette lecture.

Après le bruit qui s'est propagé à la sortie de ce roman et les avis positifs qui ont vite fleuris, j'étais impatiente de le découvrir moi même. Le titre, la couverture et le résumé m'intriguant et me plaisant énormément.
C'est donc avec hâte que je commençais la lecture de ce livre un fois en ma possession, sachant que tout n'allait pas être rose puisqu'il parlait de la guerre. Et comment dire, si ce n'est que c'est un véritable coup de cœur. Une magnifique leçon de vie et une histoire incroyable. Un livre d'une auteure exceptionnelle à suivre de très près.
Amy Harmon revisite ici le conte de La Belle et la Bête (il faut savoir que c'est un des mes Disney préférés) sans pour autant nous servir une histoire niaise où "l'apparence ne compte pas" et patati et patata. Elle traite le sujet merveilleusement bien, avec une plume fluide et légère qui rend la lecture vraiment très agréable.
Le début du livre relate les années où Fern n'est pas "jolie physiquement" et craque secrètement pour le beau Ambrose Young. Mais alors, les attentats du 11 septembre poussent le jeune homme à s'enrôler dans l'armée, entraînant avec lui ses quatre amis. On suit, mais vaguement, son parcours dans l'armée et sa vie là-bas.
Puis il fait son grand retour et les rôles s'inversent.
Tandis que Fern s'est complètement métamorphosée, Ambrose, étant auparavant inaccessible pour elle, devient laid aux yeux de certains.

Mais bien sûr, pas pour Fern. La jeune fille qui lit des romances depuis des années et qui a un cœur en or. Cette fille qui en pince pour lui depuis toujours. Qui le trouve beau malgré tout parce que c'est de lui dont elle est amoureuse, et non de son physique de dieu. C'est un personnage incroyable à travers lequel je me suis reconnue. Ambrose l'est presque tout autant.
Autre personnage important: Bailey, le cousin de Fern, atteint de myopathie et en fauteuil roulant. Celui dont cette dernière s'occupe comme de son frère, et qui m'a ému à un point incroyable. Il est courageux et ne se laisse pas démonter facilement.
Malgré le retour d'Ambrose, Fern ne le voit pas puisqu'il se cache. J
usqu'à un soir où elle le croise.
Les deux jeunes se revoient par la suite, parfois accompagnés de Bailey, et c'est vraiment très plaisant à suivre.
S'ensuit une quête d'acceptation de soi et de reconstruction. Fern se montre extraordinairement bonne pour Ambrose, garçon brisé, même si celui-ci refuse son aide.
La fin m'a cassée. Les larmes n'ont pas coulées, mais c'est uniquement parce qu'il y avait des témoins autour de moi. J'étais furieuse, choquée et extrêmement triste. J'en voulais à l'auteur de faire subir ça au lecteur... et à Fern, punaise !!!Mais j'ai adoré. Vraiment adoré.


Un roman bouleversant sur la reconstruction d'un soldat brisé, sur la beauté physique et morale, et sur la force qu'il faut pour affronter chaque jour. Il ne vous laissera pas indemne. À lire !


Extraits:
Les livres te permettent d'être qui tu veux, de ne plus être toi même pendant un moment.
***
Si Dieu façonne nos visages, a-t-il ri quand il a créé le mien ?
Façonne-t-il des jambes qui ne marchent pas et des yeux qui ne voient pas ?
A-t-il bouclé les cheveux sur ma tête jusqu'à ce qu'ils se rebellent sauvagement ?
Clot-il les oreilles du sourd pour le rendre dépendant ?

Mon apparence est-t-elle un hasard ou un mauvais coup du destin ?
S'il m'a façonnée, ai-je le droit de le détester pour tout ce que je n'aime pas chez moi ?
Pour les défauts qui s'aggravent chaque fois que je me contemple dans un miroir,
Pour ma laideur, pour le mépris et pour la peur ?
Nous sculpte-t-il pour son plaisir ou pour accomplir un dessein qui m'échappe ?
Si Dieu façonne nos visages, a-t-il ri quand il a créé le mien ?


2 commentaires: