Dernières chroniques


Couverture du livre : Forget Tomorrow, Tome 2 : Remember Yesterdayhttps://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/09/mini-chronique-outliers-1-les-anomalies.htmlCouverture du livre : Anna et l'homme-hirondelleCouverture du livre : Lovely Vicious, Tome 1 : Je te hais... passionnémentCouverture du livre : Never Never, Tome 1

samedi 23 mai 2015

L'Héritière [La Sélection #4] - Kiera Cass








La Sélection, tome 4: L'Héritière de Kiera Cass,
traduit de l'anglais par Fabienne Vidallet
et paru aux éditions Robert Laffont
 dans leur collection R
le 7 mai 2015 au prix de 17,90 €
 Ma note livraddict: 09/20





Quatrième de couverture:
Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. 
À dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du cœur et la raison d'État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illeá...

Ce que j'ai pensé des trois premiers tomes:  
C'est une dystopie que j'ai vraiment adoré. América est un personnage auquel je me suis complètement attachée, et ce dès le départ ; comme tous les personnages en général d'ailleurs, qui m'ont beaucoup plu. 
Coup de cœur pour chacun des trois tomes.

Mon avis:
Attention, cette chronique concerne une suite de série, des spoilers sont donc présents !

Je fais partie de ceux qui suivent cette saga depuis ses débuts - j'ai dû attendre un an entre chaque tome pour suivre les aventures de notre héroïne, América, et cette attente était atroce - mais également de ceux qui pensent que la Sélection n'avait pas besoin d'une suite !
J'étais donc très sceptique à l'annonce d'un autre tome, qui n'était pas prévu, et concernant cette fois la princesse.
Et voilà, je suis déçue...
Une couverture sublime, comme les trois premières. Et après avoir refermé le livre, la couleur foncée m'a totalement rappelé le personnage principal. Pour une princesse, je ne voyais pas vraiment les couleurs foncées comme très appropriées, mais finalement, cela reflète complètement le caractère du personnage. Une princesse égocentrique et insupportable. Sombre et froide.
Kiera Cass a joué "risqué" avec un personnage absolument atroce. Eadlyn, malgré un joli prénom, est hautaine et capricieuse. Elle se croit au dessus de tout le monde et répète sans cesse qu'elle est la personnalité la plus puissante. Au début, je me suis identifiée à elle - ayant un fort caractère - mais finalement, je ne me suis pas du tout attaché à elle et je n'ai rien ressenti dans ses mauvais moments de tristesse.
Il est vrai qu'elle change des héroïnes ou héros habituels, et j'ai déjà réussi à m'attacher à des personnages fort en caractère, mais elle... impossible. Elle ne m'a pas émue et j'ai été insensible à ses chagrins. Je me suis demandée comment elle avait pu devenir ainsi avec de tels parents, et une éducation plutôt cadrée.
Ce qui m'a fait très bizarre, ce sont les personnes des tomes précédents.  Même si je savais bien que j'allais les retrouver après ces nombreuses années, les voir avec 20 ans de plus, oui, ça m'a fait vraiment bizarre. Et je ne saurais dire si c'est en bien ou en mal. J'ai vraiment adoré les retrouver, ils m'avaient manqués, mais la fin du tome 3 m'avait tellement suffit. Les 3 premiers tomes m'avaient suffit.

C'est d'ailleurs la présence de ceux-ci - ces anciens - qui m'a vraiment poussée à finir ce livre. América et Maxon sont toujours aussi amoureux, et j'ai été ravie de les retrouver... pendant un temps. Parce que finalement, América s'est avéré très effacée. Cela m'a déçue. Avec la mise en avant de sa fille, un rôle plus important m'aurait paru plus adapté. Je n'ai pas vraiment retrouvé l'América du passé. Et Maxon m'a un peu fait le même effet. 
(Et à propos de l’effacement d'América toujours, Eadlyn dit mot pour mot, que les deux personnes qui comptent le plus pour elle sont: son jumeau et son père. Je peux concevoir que l'ont préfère un tel ou une telle de sa famille, mais là, j'ai trouvé ça incongru...)
On retrouve aussi Aspen et Lucy, qui m'ont beaucoup attristée avec leur problème, malgré une faible présence ; j'ai également été ravie de revoir Marlee, elle aussi très peu présente; mais surtout May, qui a bien grandi !
Concernant toujours les anciens personnages, j'ai été vraiment touchée en apprenant le décès de l'un d'eux. Un personnage que j'aimais beaucoup et auquel j'étais attachée...
Maintenant, concernant les nouveaux personnages, le deuxième point qui m'a fait continuer m'a lecture, ce sont les garçons - les sélectionnés: Erik, Henri et j'en passe... Mais tout particulièrement Kile, le fils de Marlee, auquel je me suis bien attachée.
J'aurais bien aimé voir un peu plus les frères d'Eadlyn: Osten, Kaden et Ahren. Qui sont en arrière plan. Mais très loin derrière, c'est dommage.
Ce qui est intéressant, c'est de revivre la Sélection, mais cette fois de l'intérieur. Du point de vue de la princesse, et non d'un sélectionné. Ainsi, on peut découvrir ce que c'est pour Eadlyn elle-même, de vivre cette épreuve.
Mais en fait, j'ai eu l'impression de revivre la Sélection. Forcément, le concept ne change pas, je l'accorde, mais j'ai retrouvé beaucoup de la Sélection précédente... C'est dommage que l'auteure n'ait pas davantage renouvelé son histoire...
Cependant, je lirais tout de même la suite pour découvrir ce qu'adviennent les personnages, pour une fin un peu frustrante, mais également parce qu'Eadlyn a commencé à moins me taper sur les nerfs vers la fin. Peut-être sera-t-elle plus appréciable dans le deuxième tome de cette seconde Sélection !

Un tome peut-être sympathique, mais de trop à mes yeux. Et une héroïne qui, malgré un certains temps où je l'ai appréciée et me suis identifiée à elle, s'est révélée vraiment trop froide.

Extrait:
— Hale Garner, Votre Majesté.
— Bienvenue.
— Merci infiniment de nous recevoir chez vous. J'espère me révéler plus digne de votre main de jour en jour.
J'ai penché la tête, curieuse.
— Vraiment ? Comment comptez-vous faire aujourd'hui ?
Il a souri.
— Aujourd'hui, je vous annonce que je suis issu d'une excellente famille. Mon père était un Deux.
— C'est tout ?
Il a poursuivi sans se décourager.
— Je pense que c'est assez impressionnant.
— Pas autant que d'avoir un père Un.
Son visage s'est décomposé.
— Vous pouvez disposer.

2 commentaires:

  1. J'ai moi aussi beaucoup aimé ce livre, et j'adore l'extrait que tu as choisi ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas "beaucoup" aimé, j'ai été déçue. Mais tant mieux si tu as plus apprécié que moi :)
      Moi aussi ;D

      Supprimer